Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Initiative Citoyenne relaie une diatribe anti-vaccin du Dr Jim Meehan

Dans un article publié le 5 mai 2019 par Initiative Citoyenne, le Dr Jim Meehan attaque violemment la vaccination et l'accuse d'être une pseudo-science. Outre le fait que cela constitue une gigantesque insulte aux chercheurs et aux médecins qui travaillent sur le sujet, il est intéressant de se pencher sur ce qu'est la science des vaccins et ce qui la distingue d'une pseudoscience. Cela permettra aussi d'évoquer l'éradication de la variole et la pseudoscience homéopathique.

Lançons-nous sans plus tarder. Le Dr Jim Meehan affirme ceci :

"Il n'est pas possible d'être pro-science et pro-vaccin" - Nous invitons le lecteur à faire la démarche suivante : ouvrez votre moteur de recherche favori, tapez-y "pubmed", cliquez sur le premier lien obtenu. PubMed, c'est une base de données gigantesque qui comprend des millions d'études scientifiques, dans plein de domaines différents. Dans la barre de recherche de PubMed, tapez "vaccine effectiveness" (une énorme majorité des études sont en anglais) ... Quel est le nombre de résultats que vous obtenez ? A l'heure où ces lignes sont écrites, nous en obtenons 12.717. En tapant les mots clés "vaccine safety", nous obtenons 18.973 résultats. Parmi ces études, il en existe une quantité considérable qui démontrent l'efficacité de la vaccination. La vaccination a fait et fera encore l'objet de beaucoup de recherches partout dans le monde. Et c'est le fruit de cette recherche qui permet d'affirmer aujourd'hui que la vaccination repose sur un consensus scientifique planétaire solide. Comme la science a démontré que la Terre est ronde, que l'Homme moderne est le résultat d'une lente évolution de l'espèce, qu'il est possible de converser de façon instantanée avec quelqu'un aux antipodes grâce à des moyens technologiques modernes, elle a également démontré l'efficacité globalement bonne de la vaccination.

"La science des vaccins est une pseudoscience" - Qu'est-ce qu'une pseudoscience ? C'est une discipline qui, sous des allures scientifiques, s'avère aller à l'encontre de ce que démontre la science. Mais qu'est-ce que la science ? La science est un ensemble de connaissances qui étudie ce qui est, à l'aide d'observations objectives vérifiables et de raisonnements rigoureux.

Il est facile de démontrer l'extraordinaire efficacité de la vaccination par l'observation objective des faits. L'un des meilleurs exemples de son efficacité est l'éradication de la variole. La variole est une maladie virale dont on sait qu'elle existe depuis au moins 3.000 ans. En 1958, elle est présente sur les cinq grands continents et elle fait encore 2 millions de victimes par an. Après une vaccination massive à travers le monde entier, la variole est déclarée officiellement éradiquée en 1980, soit en 22 années. Il s'agit là d'une des plus grandes prouesses médicales qui existe. Ce l'est d'autant plus que la campagne de vaccination à l'échelle mondiale s'est heurtée à de nombreux défis, notamment logistiques. Cette solide observation se heurte pourtant à la mauvaise foi.

Or, il faudrait vraiment être de très mauvaise foi pour nier cette réussite. Oh, mais devinez-quoi ... Initiative Citoyenne et les antivax en général adorent la mauvaise foi. 

Initiative Citoyenne et l'éradication de la variole : la mauvaise foi incarnée

L'OMS a déclaré la variole officiellement éradiquée en 1980. Voici ce qu'elle déclare sur son site internet : "Suite à une campagne de vaccination mondiale menée par l’OMS, la variole a été déclarée éradiquée en 1980." 

Mais devinez quoi ... Les antivax essaient de faire croire que, par ailleurs, dans son rapport final sur l'éradication de la variole, l'OMS elle-même admet un échec de la vaccination de masse (voir par exemple, l'article de Initiative Citoyenne du 15 septembre 2013). C'est une technique souvent utilisée par les antivax. En plus de donner la parole à des charlatans, comme par exemple, le Dr Jim Meehan, ils essaient de faire dire à des institutions de confiance ce qu'elles ne disent pas. En l’occurrence, il s'agit ici de faire croire que l'OMS reconnaît elle-même que la vaccination de masse a été un échec dans la tentative (réussie) d'éradiquer la variole (plus de détails ici et ici [Michel de Lorgeril est également un négationniste de la variole] notamment). La même technique est utilisée pour faire croire aux plus crédules que le CDC admet que les vaccins causent l'autisme par exemple. Ce qui est totalement faux. 

Le plus fou, c'est que pour faire croire à leurs partisans que l'éradication n'a pas été réalisée grâce à la vaccination, les antivax ne se basent généralement que sur une seule phrase du rapport qui contient ... 135 pages. C'est un exemple qui illustre à merveille la technique du cherrypicking, si chère à la communauté anti-vaccin.

Ne vous-y méprenez pas, cet argument (si on peut appeler cela un argument) est bel et bien la pierre angulaire du "raisonnement" antivax pour nier l'éradication de la variole grâce à la vaccination. C'est d'ailleurs, par exemple, le seul argument avancé par Sophie Meulemans, de Initiative Citoyenne, quand elle nie l'impact de la vaccination sur l'éradication de la variole lors d'une émission radio où elle débattait face à Pierre Smeesters, médecin pédiatre (vous pouvez retrouver la vidéo de ce débat en tapant dans votre moteur de recherche favori, par exemple "sophie meulemans rtbf"). Si vous discutez avec un anti-vaccin à propos de la variole, il est probable que ce sera également le seul argument avancé. 

La comparaison avec une pseudoscience scientifiquement avérée : l'homéopathie

Une pseudoscience telle que l'homéopathie est incapable de démontrer son efficacité (au-delà de l'effet placebo) malgré les très nombreuses tentatives réalisées au cours d'études rigoureusement menées. L'homéopathie n'a éradiqué aucune maladie, n'est en voie de n'en éradiquer aucune. Pire, les études scientifiques sérieuses menées sur le sujet sont incapables de déceler la moindre efficacité propre dans la prévention ou la guérison de maladies.

Les vaccins font l'objet d'une recherche constante. Des progrès considérables avec des avancées technologiques fantastiques ont permis à la science des vaccins d'être un domaine de la médecine qui contribue le plus à sauver des vies. Et l'histoire montre que le consensus scientifique a bougé au cours des dernières décennies : le passage de 1 à 2 doses recommandées du vaccin ROR pour une meilleure efficacité, la recommandation de vacciner tôt pour une meilleure efficacité, la combinaison de valences en un seul vaccin, les méthodes d'injection des vaccins, etc. La science des vaccins se remet en question et cherche constamment à combler ses faiblesses. Malgré l'abondance de preuves qui soutiennent que l'autisme n'est pas causé par les vaccins, de nouvelles études scientifiques continuent d'explorer cet hypothétique lien. La science ne cherche pas à se reposer sur ses acquis. Des études de grande ampleur, portant sur des centaines de milliers de personnes, voire des millions, contribuent et contribueront encore à démontrer la redoutable efficacité et la sécurité de la vaccination. Egalement, d'intenses recherches sont en cours pour mettre au point des vaccins pour prévenir des maladies graves pour lesquelles il n'en existe pas encore (pensons au vaccin contre le VIH).

La pseudoscience homéopathique est figée dans le temps. Depuis son invention par Samuel Hahnemann en 1796, le concept a très peu évolué. Les principes de l'homéopathie (principe de similitude, de dilution, d'individualisation) ne font l'objet d'aucune remise en question de la part de ses partisans, malgré leurs contradictions flagrantes avec les grandes découvertes scientifiquement matures qui ont émergé depuis 300 ans.

La vaccinologie s'est affranchie des témoignages invérifiables, des avis personnels, des histoires, des rumeurs, des anecdotes douteuses, pour se fonder sur des preuves cliniques et épidémiologiques solides, contrôlées, reproductibles, vérifiables. A l'inverse, la pseudoscience homéopathique raffole des témoignages pour se donner du crédit. Elle en use tellement qu'ils en viennent à constituer une grande partie de l'argumentaire en faveur de la méthode. Pourtant, ces témoignages constituent un niveau de preuve très faible dans la hiérarchie des preuves scientifiques.

Alors que la vaccinologie s'attache à expliquer le fonctionnement par un raisonnement scientifiquement plausible, valide et démontré, la pseudoscience homéopathique s'entête à ne surtout pas déroger à l'un de ses principes fondamentaux et pourtant absurde, le principe de dilution. Ce principe, qui consiste à diluer le principe actif tellement de fois qu'il est impossible d'en détecter la moindre molécule après dilution, n'a aucune plausibilité physico-chimique. Le niveau de dilution totalement arbitraire, l'absence de molécule active après dilution, le choix absurde des substances rendent l'homéopathie totalement inconsistante.   

Conclusion

La science des vaccins est-elle une pseudoscience ? Non. Rien ne soutient cette affirmation. Certainement pas, les quelques autres affirmations du Dr Meehan selon lesquelles "la science des vaccins ressemble comme deux gouttes d'eau à la science du tabac" [Ceci n'est pas Initiative Citoyenne reviendra prochainement sur cet argument fallacieux], qu'elle est "pleine de fraude, de corruption et de tromperie", qu'elle est "une subversion des droits de l'Homme" n'en font pas une pseudoscience. 

La comparaison d'une science scientifiquement mature avec une pseudoscience telle que l'homéopathie est particulièrement éclairante sur le gigantesque fossé (un trou noir même) qui sépare ces deux disciplines. Rien n'indique que la science des vaccins soit une pseudoscience. Mais si vous désirez en arriver à la conclusion qu'elle en est une, vous devez le prouver avec des arguments solides, rationnels et valides ... scientifiquement. Ce que ne produit pas le Dr Meehan.

Ceci n'est pas Initiative Citoyenne reviendra prochainement sur le personnage qu'est le Dr Jim Meehan.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexandre Parmesan 15/05/2019 19:48

Plus la chasse aux sorcières s'intensifie, plus les gens s'éveillent au sujet de la nocivité des vaccins :)