Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

100 arguments moisis utilisés par les antivaccins (de # 1 à # 10)

Il m'arrive d'être redirigé vers un article qui titre "Cent Arguments Contre les Vaccins", écrit par les Natural Health Warrior et qui n'est rien d'autre qu'un mille-feuille argumentatif du lobby antivaccinal. Je suis réticent à aborder cet article parce que, franchement, je n'ai pas envie de passer plusieurs jours à débunker ce non-sens. Néanmoins, compte-tenu de la fréquence avec laquelle je tombe sur cet article, je pense qu'il serait intéressant de proposer une réfutation. Alors la voici. Ceux qui lisent ce blog savent que j'aime pontifier et que j'ai du mal avec la brièveté, mais étant donné que j'ai 100 arguments à traiter, je vais essayer d'être concis. Bon nombre de ces arguments sont des arguments que moi-même ou d'autres avons traités plus en détail ailleurs; aussi, le cas échéant, je vous renverrai à ces articles au cas où vous souhaiteriez une réfutation plus approfondie. En outre, comme plusieurs de ces arguments sont presque identiques, j'ai regroupé ceux-ci et écrit une seule réponse à chacun d'eux. (Remarquez que tous les arguments proviennent de l'article de Natural Health Warriors)

En lisant ceci, je souhaite attirer votre attention toute particulière sur une différence importante entre l'article original et ma réfutation. A savoir que les "sources" de l'original étaient presque toutes des sites de charlatans tels que Natural News, Whale.to, Info Wars, etc. En effet, il y avait des citations (trois seulement je pense) dans des études revues par les pairs, et la plupart d'entre elles ne concernaient pas les vaccins. En revanche, j'étaye constamment mes affirmations par des études évaluées par les pairs ou par des statistiques d'institutions réputées telles que le CDC ou l'OMS. Je peux vous diriger vers d'autres blogs pour des explications détaillées, mais j'étaye toujours mes affirmations factuelles par des sources appropriées. Sur ce, si vous êtes en désaccord avec mes arguments, veuillez ne pas  commenter, sauf si vous fournissez des références à la littérature évaluée par les pairs. Pour être honnête, je ne me moque pas de vos anecdotes, de vos sentiments instinctifs, de vos opinions ou de vos "heures de recherche". A moins que vous ne puissiez étayer votre position avec des études correctement menées, votre position est invalide.

Argument moisi # 1) "Aucun vaccin n'est sûr à 100%"

C'est vrai ... Mais la rougeole, la polio ou la rubéole ne le sont pas non plus. Les vaccins constituent un exercice basique en matière d'évaluation des risques. Ils ont été testés à maintes reprises et leurs risques sont extrêmement faibles. Inversement, les conséquences des maladies qu'elles préviennent sont horribles. Par exemple, Clemens et al. (1988) ont constaté que l'introduction du vaccin anti-rougeoleux réduisait les taux de mortalité de 57%. En bref, les vaccins sont beaucoup plus sûrs que les maladies qu'elles préviennent. Pour plus de détails (et les sources), voyez cet article.

Argument moisi # 2) "AUCUN vaccin n'est efficace à 100%"

Je pourrais dire la même chose à propos des ceintures de sécurité, des sièges auto, des préservatifs, des casques, des parachutes, des écrans solaires, etc. Le fait que quelque chose ne soit pas efficace à 100% ne signifie pas forcément que nous ne devrions pas l'utiliser (cet argument est logiquement incohérent). Aussi, savez-vous ce qui est efficace à 0% ? Ne pas vacciner! (plus de détails ici)

Argument moisi # 3) "TOUS les vaccins ont des effets secondaires graves. Toute "immunité" obtenue à partir d'un vaccin est à court terme uniquement"

Encore une fois, les effets secondaires des vaccins mettant la vie en danger sont extrêmement rares. Par exemple, les réactions pouvant mettre la vie en danger se produisent dans environ 1 cas sur 1.000.000; il s'agit généralement de réactions allergiques, qui peuvent être traitées instantanément, car vous vous trouvez déjà dans un centre médical. Donc, les décès dus aux vaccins sont presque extraordinaires. En revanche, la rougeole tue une personne infectée sur 1.000, entraînant chaque année des milliers de décès. De plus, pour certains vaccins, l'immunité dure longtemps (Hammarlund et al. 2003; Jokinen et al. 2007) et, même lorsque l'effet est de courte durée, les vaccins protègent mieux que si l'on ne se vaccine pas du tout. De plus, dans certains cas, l'immunité naturelle n'est pas longue (Wendelboe et al. 2005).

Argument moisi # 5) "Aucune étude à long-terme n'a été réalisée sur les effets de la vaccination"

Définissez "long-terme". Est-ce que 5 ans, 10 ans ou 20 ans sont du long-terme ? Sans définition claire du terme "long-terme", cette critique est aussi vague qu'inutile. Plusieurs études ont examiné les effets du vaccin sur plusieurs années (Idbal et al. 2013; Ferris et al. 2014; Vincenzo et al. 2014), mais l'expression "à long terme" doit vraiment être définie auparavant. Sachez également que les études portant sur plusieurs décennies sont intrinsèquement problématiques parce qu'il devient presque impossible de contrôler toutes les variables. Enfin, le fait qu'il n'existe pas d'étude sur une période de 30 ans ne justifie en aucune façon que les vaccins soient dangereux (ce serait un appel fallacieux à l'ignorance).

Argument moisi # 5) "Les tests sur l’innocuité des  vaccins ne sont menés que sur des bébés, des enfants et des adultes en bonne santé, mais une fois approuvés, ils sont donnés à tout le monde - en bonne santé ou pas"

En fait, il existe un certain nombre de maladies et de troubles (tels que l'immunodépression) qui vous empêcheront de recevoir un vaccin (référez vous aux recommandations du CDC). En outre, des études examinent spécifiquement la manière dont les personnes ayant divers problèmes de santé répondent aux vaccins. Par exemple, Kramarz et al. (2000) ont examiné les effets du vaccin antigrippal chez les enfants asthmatiques.

Argument moisi # 6) "Les test sur l’innocuité des vaccins sont payés par les personnes qui fabriquent les vaccins, il est donc impossible que les informations soient partiales ou véridiques"

Premièrement, de nombreux tests d'innocuité non financés par les fabricants de vaccins existent (plus de détails ici). Deuxièmement, n'oublions pas que beaucoup de personnes/sites qui s'opposent aux vaccins gagnent beaucoup d'argent (y compris les sites cités dans cet article), de sorte que cet argument est logiquement incohérent (plus de détails ici et ici). Enfin, "impossible", vraiment ? Le fait que quelqu'un travaille pour une entreprise pharmaceutique ne signifie pas automatiquement qu'elle est corrompue.

Argument moisi # 7) "Les enfants non vaccinés sont en meilleure santé que les enfants vaccinés"

Cet argument est lié à une enquête auto-déclarée, statistiquement invalide. En gros, ils ont interrogé leur public antivaccins et leur ont demandé d'évaluer la santé de leurs enfants et (grande surprise), et ils affirment que les enfants non vaccinés sont en meilleure santé. Cette enquête est complètement illégitime. Il manque tous les contrôles appropriés et les randomisations nécessaires à sa validité. C'est comparable à demander à des personnes qui fréquentent des magasin d'alimentation biologique d'évaluer leur santé lorsqu'elles consomment des aliments biologiques par rapport à des aliments non biologiques. Bien sûr, ils vont dire qu'ils se sentent mieux en mangeant bio, c'est la raison pour laquelle ils y font leurs courses! En revanche, une étude correctement menée et revue par les pairs (Schmitz et al. 2011) a comparé la santé des enfants vaccinés et non-vaccinés. La seule différence était que les enfants non vaccinés avaient des maladies évitables par la vaccination beaucoup plus souvent que les enfants vaccinés. De plus, Grabenhenrich et al. (2014) ont constaté que les taux d'asthme sont en réalité plus bas chez les vaccinés. Donc, en réalité, les enfants vaccinés sont en bien meilleure santé.

Argument moisi # 8) "La vaccination n'est PAS responsable de la diminution des maladies infectieuses"

Non. J'ai traité cet argument en détail ici, mais en bref, les taux de mortalité avaient diminué avant les vaccins, mais pas les taux d'infections réels. En outre, de nombreuses études ont montré que les taux de maladie avaient fortement diminué suite à l'introduction des vaccins (Clemens et al. 1988; Adgebola et al. 2005; Richardson et al. 2010) et que les maladies ont la mauvaise habitude revenir dès que les taux de vaccination baissent (Antona et al. 2013; Knol et al. 2013).

Argument moisi # 9) "Le vaccin antipoliomyélitique des années 50 et 60 était contaminé par le virus SV40 qui a maintenant été identifié comme cause du cancer chez les nombreuses personnes qui avaient reçu le vaccin. De nouveaux virus sont découverts tout le temps, il est problématique qu'une roulette russe tel qu'un virus, s'introduise dans un autre vaccin"

Cet argument se résume à ceci : "Les technologies médicales des années 50 et 60 étaient inadéquates, donc les technologies médicales d'aujourd'hui le sont encore actuellement". C'est ridicule. Les normes et les techniques ont parcouru beaucoup de chemin depuis lors. Cet argument revient à dire : "le premier avion n'a volé que quelques mètres, les vols transcontinentaux modernes sont donc dangereux". De plus,  le SV40 ne provoque pas le cancer (vous pouvez trouver une longue explication et des sources ici).

Argument moisi # 10) "Les cellules d'un fœtus humain avorté ont été utilisées pour fabriquer le vaccin antirubéoleux, qui fait partie du vaccin ROR"

Ceci est un appel fallacieux à l'émotion. En outre, pour que ce soit clair, il n'y a pas de cellules avortées dans les vaccins et aucun nouveau foetus n'est avorté pour fabriquer les vaccins. Les cellules sont simplement utilisées pour cultiver les virus (les détails ici).

Publié par logicofscience, le 12 octobre 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article