Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

100 ARGUMENTS MOISIS UTILISÉS PAR LES ANTIVACCINS (DE # 71 À # 80)

Argument moisi # 71) "Les vaccins sont à l'origine de l'augmentation alarmante des allergies aux arachides dans le monde. Quand j'étais enfant, je ne connaissais aucune enfant allergique aux arachides dans toute l'école. Actuellement, les produits contenant des arachides sont interdits dans la plupart des écoles afin de prévenir le choc anaphylactique mortel chez les personnes allergiques aux arachides."

Aucune preuve scientifique ne permet d'affirmer que les vaccins ou leurs ingrédients sont à l'origine d'allergies à  aux arachides. Le fait que les vaccins aient augmenté parallèlement à l'augmentation des allergies aux arachides ne signifie pas que les vaccins provoquent des allergies aux arachides. C'est une confusion corrélation-causalité.

Argument moisi # 72) "La levure un ingrédient courant dans la fabrication de vaccins et a été liée à l'augmentation et à la cause de l'asthme chez de nombreux jeunes enfants."

Les niveaux d'asthme sont en réalité plus bas chez les enfants vaccinés que chez les enfants non vaccinés (Grabenhenrich et al. 2014).

Argument moisi # 73) "Les vaccins provoquent des allergies parce qu'ils obstruent notre système lymphatique et nos ganglions par de grosses molécules de protéines qui n'ont pas été décomposées adéquatement par nos processus digestifs, puisque les vaccins outrepassent la digestion."

En résumé, rien n'est vrai dans cette affirmation. Les vaccins n'"obstruent" pas notre système lymphatique (rappelons que les protéines sont microscopiques), et bien que certaines personnes soient naturellement allergiques aux ingrédients contenus dans les vaccins, rien ne prouve que les vaccins provoquent des allergies.

Argument moisi # 74) "Il y a eu 4.250% d'augmentation des décès fœtaux signalés au VAERS après l'administration du vaccin contre la grippe chez les femmes enceintes."

Tout d'abord, rappelez-vous que le VAERS est un système autodéclaré et le fait qu'une personne ait déclaré un décès fœtal à la suite d'un vaccin ne signifie pas que le vaccin soit responsable (plus de détails ici et ici). Par conséquent, cet argument est totalement invalide. Deuxièmement, et plus important encore, de nombreuses études évaluées par les pairs ont examiné les effets des vaccins antigrippaux sur la moralité fœtale et, devinez quoi, ils ont découvert que les vaccins antigrippaux n'augmentaient pas le risque de décès fœtal (Mak et al. 2008; Pasternak et al. 2012a; Fell et al. 2012; Haberg et al. 2013). De même, des études ont également échoué des risques accrus pour les nourrissons dont les mères avaient été vaccinées (Fell et al. 2012; Pasternak et al. 2012b). Vous pouvez également trouver une réfutation de l'étude qui a produit le chiffre de 4.250% ici.

Argument moisi # 75) "Le SIDA a été transmis à la race humaine via les cellules de singe utilisées pour la fabrication de vaccins. Je vous mets au défi d'écouter cette interview du Dr Maurice Hilleman, un scientifique spécialiste des vaccins chez Merck, qui admet : "Je ne savais pas que nous importions le virus du SIDA à cette époque."

L'affirmation selon laquelle le virus de la poliomyélite a répandu le SIDA a été entièrement réfutée par des tests scientifiques (Sharp, et al. 2001), notamment en testant directement la présence du VIH dans le vaccin (Berry, et al. 2001; Blancou, et al. 2001) et en examinant la phylogénétique du virus et de ses hôtes sauvages (Rambaut, et al. 2001; Worobey, et al. 2004). Vous pouvez également trouver une explication de l'entretien en question sur Respectful Insolence.

Argument moisi # 76) "Des épidémies continuent à se produire dans les communautés entièrement vaccinées et hautement vaccinées."

C'est vrai, mais elles sont souvent déclenchées par une personne non-vaccinée, elles sont généralement faciles à contenir et elles sont moins fréquentes que les épidémies dans les communautés où la couverture vaccinale est faible. En fin de compte, cet argument est un sophisme du tireur d'élite texan parce qu'il ignore le fait que, globalement, le niveau des maladies est bien plus faible chez les vaccinés (sources importantes dans l'argument # 8) et plus de détails ici).

Argument moisi # 77) "Les personnes nouvellement vaccinées sont responsables de la propagation de la maladie par l'"excrétion" des vaccins à virus vivants."

Il est important de savoir qu'elles "éliminent" le virus inactivé utilisé dans le vaccin. En d'autres termes, vous ne pouvez pas attraper la maladie par le virus. Tout ce qu'il est possible d'avoir, c'est la version modifiée du virus utilisé dans le vaccin. Donc, pour la plupart des gens, ce n'est pas un problème, mais cela peut l'être pour les personnes immunodéprimées, c'est la raison pour laquelle elles sont encouragées à éviter les fèces de ceux qui ont été vaccinés récemment (ce qu'ils feraient probablement par ailleurs). L'étude citée dans Natural Health Warriors (Anderson 2008), "le risque de transmission du vaccin et des maladies qui en découlent avec les vaccins actuels est bien inférieur au risque de maladie à rotavirus sauvage chez les contacts immunodéprimés, la vaccination devrait être encouragée" (c'est moi qui souligne).

Argument moisi # 78) "Les fervents pro-vaccination aiment citer des études commanditées par l'industrie pharmaceutique pour démontrer que les vaccins fonctionnent. Dans cet article intéressant, John Ioannidis explique en quoi la plupart des résultats de recherche publiées sont faux."

Cet argument est une déformation du travail d'information de Ioannidis. Le principal problème auquel Ioannidis était confronté est le fait que les statistiques produisent inévitablement des résultats faussement positifs, et il existe un important biais de publication à l'égard de ces résultats positifs. Ainsi, de nombreuses études initiales sont publiées parce qu'elles ont un résultat positif, mais elles sont par la suite réfutées lorsque d'autres études ne parviennent pas à reproduire les résultats. En d'autres termes, c'est un problème qui survient surtout lorsqu'il n'existe que une ou deux études sur le sujet. Cela ne s'applique pas à une situation telle qu'avec les vaccins où vous disposez littéralement de milliers d'études qui vont toutes dans le même sens. Toutefois, cela s'applique à l'étude anti-vaccin occasionnelle revue par les pairs qui est en désaccord avec les autres études sur les vaccins. Le message à retenir de Ioannidis n'est pas que que nous ne devrions pas faire confiance dans la science, mais que nous devrions évaluer de manière critique les études et examiner la littérature dans son ensemble plutôt que de se concentrer sur une seule étude (plus de détails ici et ici). Enfin, de nombreuses études sur les vaccins n'ont pas été financées par des sociétés pharmaceutiques (détails ici).

Argument moisi # 79) "Ceux qui promeuvent les vaccins sont aussi ceux qui en bénéficient financièrement."

C'est souvent faux (détails ici). En outre, n'oublions pas que beaucoup de ceux qui s'opposent aux vaccins en bénéficient. Par exemple, Natural News (cité par le Natural Health Warriors) possède un magasin dans lequel ils vendent des alternatives aux vaccins. Il s'agit donc d'un cas évident de raisonnement incohérent (détails ici).

Argument moisi # 80) "Certains médecins néo-zélandais mentent intentionnellement sur l'efficacité des vaccins ou sont simplement ignorants. Par exemple, le Dr John Cameron, qui a menti de manière flagrante au sujet du vaccin antigrippal diffusé sur "Campbell Live" en début d'année, et voici la réponse de l'IAS."

Le lien avec la réponse de l'IAS est cassé. Par conséquent, je ne sais pas exactement quelles allégations sont qualifiées de mensonges, mais la grande majorité des affirmations du médecin dans la vidéo reposent sur des preuves scientifiques solides. Les seules allégations suspectes sont celles qui prétendent que la grippe entraîne des suicides (je ne sais pas si cette affirmation est exacte ou pas) et l'affirmation selon laquelle le vaccin antigrippal n'induit même pas une légère fièvre (je suis à peu près sûr que cette affirmation est inexacte); cependant, aucune de ces erreurs potentielles ne correpondent à l'accusation, et même si elles le faisaient, alors quoi !? Ce n'est pas parce qu'un médecin est ignorant que le vaccin antigrippal ne fonctionne pas (sophisme par association).

Publié par logicofscience, le 12 octobre 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article