Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

100 ARGUMENTS MOISIS UTILISÉS PAR LES ANTIVACCINS (DE # 91 À # 100)

Argument moisi # 91) "Ce policier courageux du Queensland dénonce le fait que des enfants infectés par le vaccin soient radiés des cas de syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN). Si seulement nous avions plus de gens assez courageux pour dire la vérité sur les vaccins."

Ce n'est pas vraiment un argument, donc je n'ai rien à en dire ici (sauf bien sûr que dans certains cas, les vaccins peuvent en fait réduire le risque de SMSN [voir l'argument moisi # 64])

Argument moisi #92) "Une Université de Pittsburgh a montré que les singes développaient des réactions similaires à l'autisme lorsqu'ils recevaient les mêmes vaccins que les enfants."

Cette étude (Hewitson et al. 2010) était une étude pilote préliminaire (le terme "étude pilote" était littéralement dans son titre). L'étude complète avec un échantillon complet vient de sortir et, comme c'est souvent le cas en science, les résultats préliminaires étaient erronés. Il n'y a aucune différence entre les singes vaccinés et non vaccinés (Gadad et al. 2015; plus de détails ici).

Argument moisi # 93) "Tout est une question d'argent."

Non, ce n'est pas vrai, et même si c'était le cas, cela ne signifie pas que les vaccins ne fonctionnent pas ou sont dangereux. Voir les arguments moisis # 6, # 14 et # 59.

Argument # 94) "Si vous voulez des histoires de la vraie vie, vous en trouverez sur cette page Facebook."

Mon dieu, combien de fois dois-je dire ceci : les anecdotes n'ont aucune valeur; seules les études revues par les pairs comptent ! Voyez les arguments moisis # 7, # 29, # 30 et # 82.

Argument moisi # 95) "Des complications neurologiques graves, thromboemboliques, et auto-immunes ont été rapportées chez des patients ayant reçu le vaccin contre le papillomavirus humain (VPH)."

Premièrement, les vaccins ont certes des effets secondaires, mais les complications graves sont rares (voir les arguments moisis #2 et # 3). Dans ce cas, cependant, une vaste étude de cohorte n'a pas réussi à démontrer que le vaccin contre le VPH est à l'origine de complications neurologiques, thromboemboliques ou auto-immunes graves (Arnheim-Dahlstrom et al. 2013).

Argument moisi # 96) "Et si vous voulez un peu plus de preuves des activités frauduleuses de Big Pharma, lisez ceci."

Encore une fois, je fais confiance en la science et non aux entreprises qui en bénéficient. Voir l'argument moisi # 14.

Argument moisi # 97) "Le Dr Janet nous explique les véritables raisons pour lesquelles les médecins promeuvent les vaccins."

C’est peut-être parce qu’ils se soucient vraiment de leurs patients et (contrairement aux anti-vaccins), ils possèdent des connaissances scientifiques et se rendent compte que des milliers d’études ont démontré que les vaccins sont sûrs et efficaces … littéralement des milliers!

Argument moisi # 98) "Cette ressource répertorie quelques livres de qualité sur la vaccination, avec de nombreuses raisons de ne pas vacciner."
Encore une fois, les preuves scientifiques montrent clairement que les vaccins sont sûrs et efficaces. Les livres, les blogs et les anecdotes ne sont pas pertinentes. Tant que vous ne pourrez pas appuyer votre position sur une littérature évaluée par des pairs, vous n’aurez pas d'argument.

Argument moisi # 99) "Informations sur le lien entre le diabète et la vaccination."
Quelle surprise, ils citent plus d'anecdotes et de sophismes post hoc ergo propter hoc. Sans surprise, les études actuelles montrent que les vaccins n'augmentent pas le risque de développer un diabète (Jefferson et Demicheli. 1998; DeStefano et al. 2001).

Argument moisi # 100) "Et l'argument numéro 100 est de ne PAS vacciner: écoutez votre instinct."
Cet argument résume magnifiquement le mouvement anti-vaccin dans son ensemble. C’est une affirmation audacieuse qui se résume à dire: «Contournez les faits, je sais que j’ai raison et vous ne me convaincrez jamais du contraire.» Le mouvement anti-vaccin n’a absolument rien à voir avec des faits, des preuves ou des préoccupations légitimes. Tout est question de peur, de suppositions, de mentalité de groupe et d'« instinct maternel ». Comme cela devrait être très clair à ce stade, les preuves scientifiques sont largement en faveur des vaccins. Tout au long de cet article, j’ai cité des études successives qui ont montré que les vaccins sont sûrs et efficaces, mais que ces études n’avaient aucune importance pour les anti-vaccins. Ils ont décidé que les vaccins sont dangereux et aucune preuve ne pourra jamais les convaincre du contraire. C'est pourquoi leur position est ridiculement absurde.

Remarque: tous les liens vers des sites Web scientifiquement inexacts sont redirigés via donotlink.com pour éviter d’améliorer le référencement de ces sites.

 

Sources revues par les pairs
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article