Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Essais contrôlés contre placebo des vaccins

Il existe un consensus scientifique solide selon lequel les vaccins constituent généralement une approche efficace pour prévenir les maladies infectieuses. Le calendrier de vaccination est sans doute l'intervention de promotion de la santé la plus efficace et la plus rentable jamais conçue. Les vaccins constituent une mesure de santé publique.

Comment, alors, expliquer le mouvement anti-vaccin ? Le mouvement repose principalement sur des théories du complot. Cela veut dire qu'ils répandent beaucoup de désinformation - les éléments de désinformation deviennent des articles de foi, et toute preuve du contraire est niée et rejetée.

J'ai récemment reçu la question suivante, en apparence sincère, mais dont je soupçonne qu'elle pourrait ne pas l'être tant que cela :

"Je viens de lire votre article

Je suis tout à fait d'accord pour dire que les médicaments / substances à base de plantes doivent faire l'objet d'essais cliniques complets, mais je ne trouve personne qui soit capable de me donner des références de tout essai clinique placebo contre substance à tester sur les vaccins. 

Je me suis donc demandé si vous pouviez m'aider car vous êtes bien sûr un homme de de science. Je vous en serais très reconnaissant, car des essais cliniques ont dû avoir lieu de temps en temps.

Même mon médecin ne sait pas répondre.

Merci beaucoup

Pam"

Pam est peut-être simplement victime d'une propagande anti-vaccin et peut-être manque d'elle simplement de compétences pour Googler, mais le phrasé suggère fortement qu'il s'agit d'un anti-vaccin provoquant un sceptique avec une question piège. Puisqu'il s'agit s'agit d'un sujet récurrent chez les anti-vaccins, permettez-moi de le dissiper à nouveau.

Premièrement, oui, il existe de nombreux essais contrôlés contre placebo de vaccins déterminant l’innocuité et l'efficacité. Si Pam était réellement intéressée de trouver une réponse à cette question sincère, quelques minutes sur Google l'aurait contentée. Si elle était ambitieuse, une ou deux heures de recherches intensives lui auraient fourni une abondance de richesse. 

Une façon pour les négationnistes de persister dans leur déni, malgré des preuves aisément disponibles, est de se fier à des sources d'information secondaires hostiles. Ils sont comme enfermés dans une chambre d'écho et ils ne se rendent pas compte qu'ils sont gazéifiés.

Voici quelques exemples d'essais contrôlés contre placebo sur les vaccins :

Une revue systématique Cochrane de 2012 sur l'innocuité et l'efficacité du vaccin ROR (oreillons-rougeole-rubéole) a révélé :

"Nous avons inclus cinq essais contrôlés randomisés (ECR), un essai clinique contrôlé (ECC), 27 études de cohorte, 17 études de cas-témoin, cinq essais de séries temporelles, deux études écologiques, 6 séries d'études de cas autocontrôlés, impliquant en tout 14.700.000 enfants et évaluant l'efficacité et la sécurité du vaccin ROR. Sur base des preuves disponibles, une dose de ROR est efficace à au moins 95% dans la prévention de la rougeole clinique et à 92% dans la prévention des cas secondaires parmi les contacts familiaux."

Voici six essais contrôlés du ROR. Mais je commence par cette critique car elle soulève également un point important - Pam évoque involontairement une fausse dichotomie. Elle laisse entendre que les seules études scientifiques sur l'innocuité et l'efficacité sont contrôlées contre placebo, mais en réalité, il existe une multitude d'études qui fournissent des informations utiles. Comme vous pouvez le constater, il existe des études de cohorte, des études de cas-témoins et divers modèles d'études observationnelles. Différentes conceptions d'études présentent des forces et des faiblesses différentes, et mises ensemble, elles créent un tableau complet.

Il existe également différentes manières de contrôler un essai d'efficacité ou d'innocuité. Vous pouvez utiliser un placebo complètement inerte ou un placebo actif. Voici par exemple, un essai contrôlé contre placebo pour la sécurité du ROR utilisant un placebo inerte. Un placebo actif peut être conçu pour imiter le traitement de manière à obscurcir l'aveuglement, mais un traitement établi peut également être fourni.

Par exemple, voici un essai contrôlé portant sur le vaccin ROR contre RORV (ajout de la varicelle). Il s'agit d'une étude sur l'efficacité du composant du vaccin contre la varicelle, comparé à la norme de soin actuelle, à savoir le ROR seul.

Il existe des tests contrôlés contre placebo sur le vaccin anticoquelucheux, le vaccin anti-HPV, le vaccin antipoliomyélite, le vaccin contre l'hépatite B, le vaccin antipneumococcique et les vaccins antigrippaux - même chez des sous-populations telles que les enfants asthmatiques, et les patients atteints de la sclérose en plaques. Il existe des études publiées sur des test contrôlés contre placebo qui sont négatifs, comme pour celui du vaccin antipaludique. Les auteurs concluent :

"Nous concluons que le SPf66 ne protège pas contre le paludisme clinique à falciparum et que des essais d'efficacité supplémentaires ne sont pas justifiés."

La meilleure façon de concevoir des tests sur les vaccins fait l'objet de vives discussions. La raison en est qu'il est contraire à l'éthique de refuser un traitement standard efficace aux sujets d'un essai clinique. Voici une discussion intéressante émanant de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à propos de la pertinence d'utiliser des placebos dans des essais sur les vaccins

Les vaccins font l'objet d'études approfondies et doivent prouver leur innocuité et leur efficacité avant de pouvoir être utilisés, et certainement avant d'être ajoutés au calendrier vaccinal. Les preuves sont solides. Elles sont facilement accessibles à quiconque est sincèrement intéressé. 

Les études négatives et l'appel à l'abandon de vaccins spécifiques qui ne fonctionnent pas sont importants pour montrer que cette recherche est une tentative légitime de trouver ceux fonctionnant et ceux ne fonctionnant pas.

Publié par Steven Novella, sur le blog NeuroLogica, le 3 août 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article