Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Le Dr Nicole Baldwin, nouvelle victime de la violence de la communauté antivaccin

La communauté antivaccin s'illustre régulièrement par son illettrisme scientifique et par son goût prononcé pour toute sorte de pseudosciences. Malheureusement, ce portrait, déjà peu flatteur, doit être complété par le fait que cette communauté est capable de proférer des menaces de mort, de s'adonner aux insultes racistes, antisémites et même de harceler. Leurs victimes préférées sont évidemment les défenseurs de la vaccination.

Les antivaccins n'ont rien. Aucune logique, ni aucune science valide n'est en mesure de démontrer leurs affirmations. Alors, puisqu'ils ont perdu la partie sur le plan scientifique, qu'ils n'ont aucun argument valide pour remettre en cause le consensus scientifique sur l'efficacité et la sécurité de la vaccination, alors ils mobilisent leur haine de la science, de la médecine et des vaccins en s'attaquant directement aux défenseurs de la vaccination.

Il y a quelques jours, la pédiatre américaine, le Dr Nicole Baldwin a publié une vidéo de quelques secondes sur le réseau social TikTok (elle l'a également notamment posté sur Twitter) où elle se met en scène dans une vidéo ludique où elle montre les maladies contre lesquelles nous protège la vaccination. Elle y rappelle également que les vaccins ne causent pas l'autisme, contrairement à ce qu'essaie de faire croire un vieux mythe antivaccin largement décrédibilisé. 

Cette vidéo n'a pas du tout plu à la communauté antivaccin. Le Dr Baldwin a fait l'objet d'une campagne agressive de la part de la communauté antivaccin, à la fois sur les réseaux sociaux et en dehors. Rien que via sa page Facebook, en l'espace de 5 jours, elle dû bannir 5.000 assaillants aux commentaires haineux et désinformateurs. Des avis frauduleux sur son cabinet ont été publiés sur plusieurs sites de notation, notamment Yelp et Google.

Des photos d'elle-même, détournées par les antivaccins, sont partagées pour entretenir la propagande antivaccinale. Des assaillants ont appelé à son cabinet pour la menacer et ils ont harcelé son personnel. Ces appels font l'objet d'une enquête de la police.

Malgré ce déferlement de haine, le Dr Baldwin invite tout un chacun à continuer à mettre en avant les bienfaits de la vaccination, le fait qu'elle sauve des millions de vie. Elle invite à répéter que les vaccins ne causent pas l'autisme, parce que c'est une réalité. La peur véhiculée par la propagande antivaccin autour de ce mythe met potentiellement en danger n'importe quel individu.

Cet épisode, qui vient s'ajouter à bien d'autres, illustre malheureusement le fait que, parfois, défendre la vaccination publiquement peut se révéler extrêmement dommageable. L'anonymat reste alors, à contre cœur, le meilleur moyen de se préserver de la violence et de la haine.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article