Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Guide des personnalités mondiales de l'antivaccinalisme

De nombreuses personnalités publiques à travers le monde tiennent des positions antivaccinales. Qui sont-elles ? Que pensent-elles ?

Cette liste de personnalités et les informations qu'elle contient n'ont pas vocation à être exhaustives. Si vous désirez proposer une personnalité qui partage des opinions anti-vaccinales avec une certaine visibilité, faites-en part ici

Chaque présentation (ou presque) se structure comme suit : une éventuelle brève présentation du personnage que l'on peut trouver sur le blog de désinformation antivaccinale Initiative Citoyenne ; une présentation du personnage avec nos meilleurs soins et des liens internes ; et pour terminer, quelques liens externes renvoyant vers de plus amples informations.

Afin de ne pas favoriser le référencement de sites ou de vidéos promouvant des opinions pseudoscientifiques, et en particulier anti-vaccinales, les citations renvoient vers un print screen du site duquel elles sont issues.

Ce présent article répertorie des personnalités qui ne s'expriment généralement pas en français. Le guide des personnalités francophones de l'antivaccinalisme se trouve ici.

enlightenedCet article a été mis-à-jour le 10 septembre 2020 : Mise à jour des présentations de

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

 

A

Sharyl Attkisson

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Ecrivain et ancienne journaliste d'investigation pour la chaîne CBS. Elle a publié une série d'histoires voulant faire croire que les vaccins sont liés à l'autisme. Elle est une fervente défenseure du fraudeur Andrew Wakefield

Elle a notamment essayé de faire croire que les enfants vaccinés sont plus susceptibles de tomber malades de la rougeole que les non vaccinés. Ainsi, elle a pris l'exemple d'une épidémie de rougeole à New York dans laquelle 93 des 124 enfants qui ont contracté la rougeole étaient vaccinés. Son incompétence en statistiques l'a fait conclure en quelque chose de faux. En effet, selon les statistiques du CDC, 92,5% des enfants new-yorkais sont vaccinés avec le vaccin ROR. Cela signifie que 84.873 personnes sont vaccinées et 6.881 ne le sont pas. Voyons maintenant l'incidence en utilisant les faux chiffres de Sharyl Attkisson :

- Le taux d'incidence des cas de rougeole chez les enfants vaccinés est de 93 sur 84.873, soit 0,11%

- Le taux d'incidence des cas de rougeole chez les enfants non vaccinés est de 31 sur 6881, soit 0,45%, soit au moins 4 fois plus élevé. 

Les statistiques, quand on sait comment les utiliser, ce qui n'est visiblement pas le cas de Sharyl Attkisson, démontrent que la vaccination contre la rougeole est efficace.

Sharyl Attkisson et les calculs du vaccin contre la rougeole : faux à bien des égards

enlightenedPour aller plus loin

[EN] Sharyl Attkisson et CBS News : un échec épique du reportage sur le meurtre de l'adolescent autiste Alex Spourdalakis 

[EN] Les négationnistes de la vaccination pensent que le meurtre de Alex Spourdalakis est acceptable

[EN] Les accusations d'astroturfing de Sharyl Attkisson

[EN] La propagande antivaccin de Sharyl Attkisson de CBS News

The Australian Vaccination-skeptics Network (AVN)

The Australian Vaccination-skeptics Network (le réseau australien des sceptiques de la vaccination) ou AVN (aussi anciennement connu sous le nom de Australian Vaccination Network), est une organisation de propagande antivaccinale basée à Bangalow, à New South Wales en Australie. Sa fondatrice est Meryl Dorey, expatriée américaine (elle possède la double nationalité, australienne et américaine), qui milite contre les vaccinations obligatoires en Australie en niant toute les preuves scientifiques qui démontrent que les vaccins sauvent des millions de vies en prévenant les maladies infantiles.

Meryl Dorey déclare que "La vaccination est immorale. La vaccination devrait être illégale. La vaccination est un viol médical."

"Le vent a tourné et le faux équilibre médiatique est en train de changer. Elle est enfin traitée comme elle le mérite - reléguée sur les pages de sites de santé naturelle et de sites sur la santé qui regorgent de théories du complot et de charlatanisme. Mais surtout, elle est enfin tenue pour responsable des absurdités qu'elle énonce, non seulement par les sceptiques, mais également par les médias grand public et les gouvernements. Et avec des raisonnements tels que "vaccination = viol", il est plus que temps." - A. Dunlop BSc (Hons), PhD, en réponse à ce qui précède.

L'AVN n'est pas seulement fâchée avec la vraie science, elle préconise également des médecines alternatives (telles que la chiropractie et l'homéopathie) comme stratégies farfelues pour tenter de soulager de manière hasardeuse des complications médicales qui auraient pu être évitées grâce à la vaccination.

L'AVN est devenu célèbre ces dernières années, non seulement à cause de l'incroyable malhonnêteté de Dorey, mais également pour leur harcèlement de familles endeuillées par le décès de leur nourrisson causé par une maladie évitable par la vaccination. L'AVN a également été surpris en train d'envoyer des menaces de mort à ceux qui les critiquaient. Le plus choquant est peut-être que 30% des membres d'AVN sont prétendument des professionnels de la santé.

L'Office of Fair Trading de l'état australien du New South Wales a ordonné à Meryl Dorey de changer le nom de son organisation, car elle induit en erreur et met en danger des individus. Elle avait deux mois pour enregistrer un nouveau nom. L'organisation a fait appel devant le tribunal des décisions administratives de la New South Wales, l'ordonnance a été confirmée le 25 novembre 2013. Le 30 avril 2014, le gouvernement australien a publié une déclaration publique prévenant le public australien que les informations fournies par l'AVN sur les vaccins étaient soit "incorrectes", soit "prises hors de leur contexte". Le statut d'organisme de bienfaisance de l'AVN a été révoqué plus tard par le gouvernement qui considérait la "charité" comme de la propagation de désinformation et de diffusion de la peur; Evidemment, l'AVN s'est plaint que les professionnels analysant la désinformation de leur site étaient partiaux et injustes.

Malgré les déclarations du gouvernement disant "nous continuerons de veiller à ce que l'AVN se présente comme une organisation de défense des droits anti-vaccination", les tentatives du gouvernement pour obtenir une réponse de l'AVN sur ses objectifs réels et ses positions ont échoué. L'organisation anti-vaccinale continue de prétendre sur son site internet que "l'AVN n'est PAS anti-vaccination, nous ne sommes pas non plus pro-vaccination". L'Australian Vaccination-skeptics Network (AVN) a pour but de promouvoir une liberté de choix en matière de vaccination et d'autres décisions de santé."

Le gouvernement australien n'a cependant pas avalé les foutaises de l'AVN, commentait le ministre du commerce équitable de la New South Wales, Stuart Ayres.

"Nous continuerons de surveiller les informations qu'ils mettent sur leur site web. Nous continuerons de veiller à ce qu'ils se présentent comme un association anti-vaccination. C'est uniquement à eux de le faire. Nous voulons nous assurer qu'ils ne fassent pas de promotion d'informations trompeuses."

L'AVN a créé une fausse religion appelée "Church of Conscious Living" ("L'église de la conscience vivante") qui aide les parents à faire bénéficier leurs enfants d'une dispense de vaccination gratuite pour des motifs religieux. Le mot-clé ici étant le terme "aide", sachant que pour obtenir une dispense de vaccination pour un enfant qui pourrait bénéficier des vaccins, il faudrait qu'ils trouvent un médecin peu scrupuleux ou assez "respectueux" que pour signer leur formulaire d'opposition à la vaccination. Ils ont comparé la vaccination au viol dans un message publié sur Facebook, alors que l'AVN a rapidement démenti en précisant que l'AVN "ne possède pas cette page et n'a aucun pouvoir sur ce qui y est rédigé" et "nous ne sommes pas d'accord pour dire que viol et vaccination sont identiques et croyez bien que cette caricature devrait être supprimée car elle constitue une offense aux victimes de viol".

B

Del Bigtree

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Del Bigtree est un activiste antivaccin et producteur de films et de talk shows télévisés. Il dirige le groupe antivaccin Informed Consent Action Network (ICAN). Il a produit le fraudmentaire (contraction de fraude et documentaire) Vaxxed. Bien qu'il n'ait aucune formation médicale, il est l'un des porte-paroles antivaccins les plus bruyants aux Etats-Unis.

Le film Vaxxed est un "documentaire" conspirationniste à propagande antivaccinale dans lequel est dévoilé le témoignage d'un ancien chercheur du CDC, William Thompson, qui affirme que l'organisme aurait détruit et manipulé des données sur le lien entre l'autisme et la vaccination. 

Ce film est réalisé par le fraudeur "scientifique" totalement discrédité Andrew Wakefield

En mars 2019, lors d'un discours sur les dangers supposés des vaccins imposés par le gouvernement, il brandit une étoile de David et établit un parallèle de très mauvais goût entre l'obligation vaccinale et l'holocauste. Malgré les protestations de la ligue antidiffamation et du mémorial et du musée d'Auschwitz en Pologne, Del Bigtree ne s'excuse pas. 

Il aime faire le show en déclamant des discours, régulièrement violents et haineux, où il appelle à la révolte pour la liberté. Il a déjà appelé à utiliser des armes à cette fin.

Il s'est notamment fait remarquer en envoyant une lettre au HHS (département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis) co-signée par 58 organisations antivaccins. Il y pose des questions et menace de poursuites si ses suggestions ne sont pas appliquées. 

La directrice ad interim du National Vaccine Program Office du HHS a répondu à la lettre. Elle y détaille qu'il existe déjà des systèmes pour surveiller la sécurité des vaccins et de nombreuses études, qu'il n'existe aucune preuve convaincante que les vaccins causent l'autisme, que ses suggestions de recherche ont déjà été effectuées, ne sont pas nécessaires ou sont contraires à l'éthique. Sauf erreur, aucune plainte n'a été déposée par Del Bigtree.

Au cours de la pandémie de Covid19, il propage de nombreuses théories conspirationnistes à propos de l'origine du virus et invite ses fans à ne pas suivre les recommandations de santé issues des autorités. 

En juillet 2020, Youtube ferme son compte et sa chaîne The HighWire pour cause de non respect des standards de communauté. Facebook supprime également plusieurs vidéos de sa plate-forme.

Qui est Del Bigtree ?

Réponse du programme de vaccination du HHS aux plaintes de Del Bigtree sur l'innocuité des vaccins

enlightenedPour aller plus loin

[EN] Le fraudumentaire Vaxxed retiré de Vimeo

[EN] Del Bigtree, le producteur de Vaxxed - pas crédible à propos des vaccins

[EN] Essais cliniques des vaccins - la pseudoscience des antivax se trompe encore

[EN] Désinformation Vaxxed - des solutions légales pour ceux qui en sont victimes ?

[EN] Del Bigtree compare le culte antivaccin aux pères fondateurs des Etats-Unis

[EN] L'ICAN de Del Bigtree appelle à remettre en question les études autorisant les le vaccin ROR

[EN] Critique de Vaxxed de Andrew Wakefield : la propagande antivaccin dans ce qu'elle a de plus pernicieux

Kelly Brogan

 

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Le Dr Kelly Brogan est un médecin possédant une certification en psychiatrie. Elle se décrit comme "psychiatre holistique".

Brogan est connue pour son acceptation dépourvue de tout sens critique de la pseudoscience et de théories du complot. En plus d'être antivaccin, anti-fluor et anti-OGM, elle est également une négationniste du lien entre le VIH et le SIDA, de la théorie des germes et des maladies mentales. Ces points de vue ne reposent sur aucun fondement scientifique et sont rejetés par les consensus scientifiques.

Brogan se présente elle-même comme fortement opposée à l'industrie pharmaceutique. Pourtant, elle prescrit des suppléments pharmaceutiques, des produits "détox" et d'autres produits similaires à ses patients, et elle les vend sur sa boutique en ligne. Ironiquement, certains de ces produits contiennent des niveaux élevés d'ingrédients dont elle affirme qu'ils ne sont pas sûrs pour la consommation humaine (notamment l'aluminium).

Brogan est une figure populaire des communautés antivax et pseudoscientifiques. Dans ses livres, elle s'appuie fortement sur les écrits de propagandistes antivax tels que Anthony Mawson, Stephanie Seneff, Suzanne Humphries, Lucija Tomljenovic et Theresa Deisher.

Dans l'article intitulé "OGM et vaccins : les conclusions qui s'imposent" publié le 18 octobre 2014, dont est issue la copie d'écran du blog de Initiative Citoyenne, Kelly Brogan essaie de faire un parallèle douteux entre les OGM et les vaccins. A cette occasion, elle essaie notamment de faire passer les fraudeurs Andrew Wakefield et Gilles-Eric Séralini pour des chercheurs dont les travaux auraient été décrédibilisés, non pas à cause du fait qu'ils sont frauduleux, mais parce qu'ils dérangeaient l'industrie. Ainsi, à cette occasion, et contrairement à ce qu'elle essaie de faire croire, Brogan démontre l'étendue de son ignorance scientifique et son goût prononcé pour le complotisme. 

[EN] La pseudoscience de Kelly Brogan

[EN] Le Dr Kelly Brogan et la science égarée

[EN] Kelly Brogan sur Respectful Insolence

[EN] Kelly Brogan sur Skeptical Raptor

C

Larry Cook

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

C'est un activiste farouchement opposé à la vaccination. Il a créé l'organisation Stop Mandatory Vaccination pour exercer du lobbying en défaveur des obligations vaccinales et pour fournir aux parents des moyens de les contourner. Il est l'un des plus gros pourvoyeurs de désinformation sur la vaccination aux Etats-Unis. Il défend un style de vie sain et naturel en promouvant des remèdes dont l'efficacité n'est pas démontrée. 

Il n'hésite pas à soutenir que les vaccins peuvent tuer un bébé en bonne santé en moins de 48 heures. 

Il fait partie des soutiens au fraudeur scientifique totalement discrédité, Andrew Wakefield, avec lequel il s'affiche régulièrement. 

Il vend des livres de promotion de la santé "naturelle" et s'est construit un business florissant dans ce domaine.

Il fait appel à toutes sortes de théories conspirationnistes pour diaboliser la vaccination. En décembre 2019, alors que l'épidémie de rougeole est encore présente sur l'île de Samoa, il prétend que c'est le gouvernement samoan qui a créé cette épidémie pour rendre la vaccination obligatoire. Il pose alors la question, avec une fausse naïveté, de savoir si les Etats-Unis vont subir la même chose prochainement. Il affirme que l'obligation vaccinale à Samoa fait partie d'un plan d'oblitération (effacement progressif) de la population.

Il prétend que les personnes favorables à la vaccination détruisent ("destroy" en anglais) leurs propres enfants avec des vaccins, qualifiés d'inefficaces. Il estime que si les vaccins étaient efficaces, les vaccinés ne devraient pas se préoccuper des non vaccinés, ce qui démontre sa profonde méconnaissance du principe de la vaccination. 

Il encourage les parents à utiliser du MMS (Miracle Mineral Supplement), solution contenant du chlorite de sodium, pouvant facilement être confondu avec de l'eau de javel, pour traiter l'autisme de leurs enfants. Il appelle ces parents à taire le fait qu'ils utilisent ce produit dangereux à qui que ce soit, sous peine de se voir kidnapper (sic) les enfants par la police.

Selon lui, la "tyrannie médicale" a pour but d'obliger à la vaccination afin de contrôler la population, de la rendre stupide, de la médicamenter et de la stériliser.  Il décrit les dirigeants politiques comme sataniques et considère que la vaccination est un crime contre l'humanité. 

Il vend des livres. Il appelle aux dons pour financer ses campagnes de désinformation, bien que la plateforme de récolte de dons GoFundMe l'ait banni. Il génère des dizaines de milliers d'euros de revenus dont il utilise une partie pour financer des publicités contre les vaccins sur Facebook. Sa page Stop Mandatory Vaccinations, est avec la page World Mercury Project de RFK Jr., les deux plus gros pourvoyeurs de contenus publicitaires contre les vaccins sur Facebook.  

En février 2020, le groupe Facebook Stop Mandatory Vaccination est sous le feu des critiques suite à la mort d'un enfant de 4 ans des suites d'une grippe. La mère de cet enfant, une antivaccin, adepte des remèdes "naturels", avait demandé conseil sur ce groupe pour éviter le tamiflu, un médicament antiviral, prescrit par le médecin pour traiter la grippe de ses 3 enfants.

Sur les 45 commentaires laissés sous cette publication, aucun ne l'invitait à le faire prendre en charge médicalement. Plusieurs personnes lui ont proposé des remèdes "naturels", comme du lait maternel, du thym ou du sureau. La mère avait elle-même déclaré traiter ses enfants malades avec de l’huile essentielle de menthe poivrée, de la vitamine et de la lavande, sans succès. L’enfant a fini par être hospitalisé mais est décédé quatre jours plus tard, selon les responsables d’une collecte GoFundMe lancée en son nom.

Larry Cook a réagi en fustigeant l'hôpital qui n'aurait, selon lui, pas délivré les "vrais traitements" nécessaires pour l'enfant. 

En avril 2020, il crée une plateforme sur internet intitulée "Medical Freedom Patriots" dont l'accès est payant (5$ par mois) et qu'il décrit lui-même comme "pro-Dieu, pro-prière, pro-constitution, pro-républicain, pro-Trump, pro-liberté médicale, antivaccin, pro-médecines alternatives, favorable à QAnon." Il y propose notamment une série de cours, dont l'accès est lui aussi payant, à l'attention des parents avec différents modules intitulés, par exemple "Qu'est-ce qui nous a vraiment sauvé des maladies ?" (avec comme sous-titre : "L'hygiène, la nutrition et la médecine holistique"), "Fraudes sur la sécurité des vaccins", "Les dommages vaccinaux sont partout", "Ne paniquez pas quand votre enfant tombe malade", "Rester non-vacciné dans un monde hostile", "Joignez-vous à la lutte contre la tyrannie médicale".   

Lors de la pandémie de COVID-19 (coronavirus), Larry Cook relaie et génère, comme à son habitude, une quantité considérable de désinformations sur Facebook notamment. Il voit en ce virus, qui ferait partie d'un plan, une atteinte aux libertés individuelles, afin de créer un état-policier et de faire de la population, des esclaves. Il en profite, lors de lives vidéo, pour faire de la publicité pour notamment, son bouquin de santé naturelle et pour sa boutique en ligne dans laquelle il vend notamment des produits "détoxifiants de métaux lourds" et des cartes cadeaux à 45 euros. Il estime que la désinformation venant des médias nous conditionne à accepter le confinement, le traçage, le puçage, les expérimentations et la vaccination. Vaccination qui sera, assure-t-il, obligatoire et dangereuse. Il pense que les gens seront enlevés de force de leur habitation en cas de fièvre. Il pense que les fermetures d'entreprise au profit, dit-il, de l'industrie pharmaceutique devraient être illégales. Les personnes décédées, infectées par le virus, seraient des gens âgés, récemment vaccinés, fumeurs et en mauvaise santé. La vitamine C serait efficace à 100% contre le virus selon lui, bien qu'aucune donnée fiable ne le démontre. Il présente aussi l'oxygénothérapie hyperbare comme le "meilleur traitement". 

La page Stop Mandatory Vaccination de Larry Cook est sur le point d'être supprimée de Facebook

Initiative Citoyenne s'offusque encore de son déréférencement

Les enfants non vaccinés sont-ils en meilleure santé que les vaccinés ?

enlightenedPour aller plus loin

[FR] Un enfant de 4 ans meurt après que des anti-vaccins ont conseillé sa mère

[EN] La moitié des nouveaux parents sont exposés à la désinformation antivaccinale sur les réseaux sociaux

[EN] Qui est Larry Cook ?

[EN] #ConspiraSea, SB277, Colin McRoberts, Larry Cook, and Moi

Corvelva

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Corvelva est une association italienne de promotion de la pseudoscience, et en particulier de la pseudoscience antivaccinale. Elle est constituée de citoyens, de juristes et soi-disamment de scientifiques. Ils propagent et relaient de la désinformation antivaccinale. Ils essaient de tout faire pour trouver des preuves de ce qu'ils promeuvent - quitte à les fabriquer. Ils ne se soucient pas de la qualité, ni de la validité de ces preuves, du moment qu'elles soutiennent leurs affirmations.

Ils s'associent avec d'autres groupes antivaccins à travers le monde, comme par exemple avec Age of Autism, un site web qui essaie de faire croire, entre autres absurdités, que les vaccins provoquent l'autisme, l'association Children's Health Defense de Robert Francis Kennedy Jr et l'European Forum for Vaccine Vigilance, un lobby européen de promotion de l'antivaccinalisme.

Ils se font passer pour une association "lanceuse d'alerte" en créant de toute pièce un scandale appelé le "vaccinegate" qui leur a permis de faire parler d'eux dans la sphère antivaccin. Ce "vaccinegate" consiste dans le fait qu'ils auraient analysé le vaccin Infanrix Hexa et que, non seulement ils n'y ont pas trouvé les antigènes qui sont censés s'y trouver, mais aussi ils ont détecté «65 signes de contaminants chimiques, dont seulement 35% sont connus» et «7 toxines chimiques». Cette analyse est à prendre avec les plus grandes précautions qui soient dans la mesure où les "scientifiques" de Corvelva n'ont même pas pris la peine de publier leurs résultats dans une revue (ni même dans une revue prédatrice, pourtant tant prisée par les antivaccins). La méthodologie de leur analyse est extrêmement médiocre et même une revue prédatrice n'a visiblement pas osé publier un tel torchon. Cette analyse est tellement dénuée de tout fondement qu'il est à parier qu'aucune agence sanitaire dans le monde n'ait dépensé ne serait-ce qu'une seule nanoseconde à examiner leurs affirmations loufoques.

Ils ont également rédigé une analyse qu'ils ont faite du vaccin contre le VPH Gardasil9 avec laquelle ils démontrent encore leur incompétence méthodologique. Leur but est clairement d'attirer l'attention sur eux, de fabriquer un pseudo-scandale avec de  pseudo-preuves de contamination des vaccins, et de faire peur au maximum pour dissuader les gens de se vacciner. Mis à part créer une peur irrationnelle, cette "étude" ne démontre strictement rien de valide et n'apporte rien à la science. Elle permet malheureusement de donner du grain à moudre aux fanatiques antivaccins qui ne se soucient guère de la validité des arguments. 

Corvelva présente une fausse étude sur le VPH - Les antivax vont danser dans les rues

Faut-il s'inquiéter du "vaccingate" mis au jour par Corvelva ?

enlightenedPour aller plus loin

[FR] Quand une campagne antivaccin fait passer un enfant vivant (et vacciné) pour un enfant mort

D

Gayle Delong

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Elle est professeure d'économie et de finance à l'école de commerce de Zicklin et à l'Université de New York. Elle ne possède aucune formation, ni aucune expérience dans un des domaines de la science des vaccins (virologie, microbiologie, épidémiologie, santé publique, immunologie, etc.)

Elle est connue dans le  milieu antivaccinal pour l'étude rétractée qu'elle a publié au sujet de la vaccination contre le VPH qui affecterait la fertilité des femmes. Cette étude a été rétractée par la revue qui l'a publiée à cause des faiblesses méthodologiques majeures qu'elle contient.

Elle est la maman de deux filles autistes pour lesquelles elle s'appuie sur des méthodes non éprouvées pour essayer de les "guérir".

Sur son compte Facebook, elle relaie de la propagande antivaccinale : Elle apporte son soutien au fraudeur scientifique totalement discrédité, Andrew Wakefield. Elle relaie la promotion du fraudumentaire Vaxxed, film de propagande antivaccin produit par Del Bigtree. Elle relaie des publications sur la liberté vaccinale (concept-épouvantail utilisé par les antivaccins pour appeler à ne pas se faire vacciner).

Le blog de désinformation sur les vaccins, Initiative Citoyenne, a rédigé un article intitulé Probabilité réduite de grossesse chez les femmes vaccinées contre le VPH (Gardasil et Cervarix), daté du 10 juillet 2018, pour évoquer la pitoyable étude de Gayle DeLong qui essaie de faire croire que le vaccin contre le VPH affecte la grossesse des femmes. Le blog en profite pour évoquer le "sort désastreux de ces jeunes" face à "cette folle vaccination". Il s'imagine une jeune fille ou ou un jeune garçon "paralysés, subitement épileptique, qui enchaînera problème sur problème avec risque d'altération ou même d'interruption de sa scolarité ou encore à terme ... une stérilité ...". Il évoque Bill Gates et son espoir de voir la population mondiale diminuer. Il essaie de faire croire que le taux d'effets secondaires du vaccin est élevé malgré que GSK les ait caché par une "pirouette". 

Bref, c'est un excellent exemple de millefeuille argumentatif qui est supposé venir en soutien de la conclusion d'une étude qui ne démontre strictement rien, si ce n'est l'incompétence de son auteure, Gayle DeLong. 

Gayle DeLong essaie de corriger son article antivaccin via son blog

Le vaccin contre le VPH affecte le taux de grossesse : l'étude de Gayle DeLong rétractée

E

Ashley Everly

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Sa fiche LinkedIn indique qu'elle est toxicologue au Health Freedom Idaho. Le Health Freedom Idaho est une association de gens qui vise à défendre les droits parentaux et les droits naturels pour vivre dans une société sans toxines. En pratique, cette association est antivaccin (notamment, les vaccins contiennent des toxines, selon eux), est contre l'obligation vaccinale, et promeut des pratiques dont l'efficacité n'est pas démontrée scientifiquement, telle que la naturopathie et la chiropraxie.

Bien qu'elle s'auto-proclame toxicologue, il y a quelques nuances importantes à apporter. Tout d'abord, il faut souligner que ce titre de toxicologue fait sans doute partie d'une stratégie pour s'ériger en autorité auprès de ceux qu'ils l'écoutent. Ensuite, il faut signaler qu'elle ne possède qu'un baccalauréat en toxicologie (elle n'a pas de diplôme universitaire), elle n'a jamais travaillé dans le domaine de la toxicologie et elle n'a, bien sûr, jamais publié quoi que ce soit dans ce domaine.

Elle a créé sur internet, un fourre-tout d'informations sur les vaccins qu'elle a nommé "Guide des vaccins" (Vaccine Guide, en anglais). Dans ce guide, elle présente plusieurs sections dont notamment une est une compilation de liens vers les notices de vaccins, et une autre, étiquetée "efficacité" présente une série de copie d'écrans de résumés d'études. C'est présenté de manière à ce que l'antivaccin qui lit ces informations se voit renforcé dans sa croyance que les vaccins sont inefficaces et il n'essaiera pas d'obtenir des informations supplémentaires (comme avoir accès à l'étude complète).

C'est un guide qui fait la part belle au cherry-picking, au biais de confirmation, largement incomplet, avec des explications extrêmement lacunaires.

Face à ces critiques, elle a tenté péniblement de répliquer par une publication sur Facebook. Elle essaie notamment de faire croire que son but est d'offrir une information sur les inconvénients potentiels des vaccins. Elle brandit également la notion (tant malmenée par les fanatiques antivaccins) de consentement éclairé.

Elle a bloqué ses contradicteurs, rendant ainsi impossible la discussion.

Qu'est-ce que le Vaccine Guide ?

La réponse d'Ashley Everly à la critique de VaccinesWorkBlog sur son guide des vaccins

Le Vaccine Guide : un guide vers la pseudoscience antivaccinale cherrypickée

G

Gary Goldman

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

À venir ...

H

Suzanne Humphries

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Suzanne Humphries est un médecin traitant qui est spécialisée en néphrologie (diagnostic et traitement du rein). Elle est également une adepte de l'homéopathie et de la "Thérapie du champ mental".

Humphries est connue pour affirmer que les vaccins sont inutiles et dangereux. Elle prétend à tort que "les vaccins n'ont jamais réellement prouvé leur innocuité, sauf peut-être concernant les paramètres de mort immédiate ou certains événements indésirables survenant dans les 4 semaines."

Les allégations d'Humphries n'ont aucun fondement et sont rejetées par le consensus scientifique. Elle n'a produit aucune étude scientifique et ses critiques de la vaccination ont été totalement réfutées par des professionnels reconnus.

Humphries est un personnage populaire parmi la communauté antivaccin. Elle a été interviewée dans le film de propagande antivax, réalisé par Andrew Wakefield et produit par Del BigtreeVaxxed: From Cover-Up To Catastrophe

En 2013, elle a sorti un livre auto-publié de propagande antivax intitulé Dissolving Illusions: Disease, Vaccines and the Forgotten History.

Suzanne Humphries et la sécurité des vaccins

K

Robert Francis Kennedy Junior (RFK Jr)

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

 

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Homme politique américain et avocat spécialisé dans le droit de l'environnement. Il est le neveu du président américain assassiné, John Fitzgerald Kennedy. Il est l'une des figures les plus emblématiques du mouvement antivaccinal aux Etats-Unis.

En 2016, il crée une association "World Mercury Project", afin d'exercer du lobbying contre des produits qualifiés de neurotoxiques contenus dans les vaccins, les amalgames dentaires, la nourriture, etc.

Il a fondé et dirige l'organisation Children's Health Defense qui est connue pour promouvoir de l'antivaccinalisme. Elle contribue à l'hésitation vaccinale, notamment aux Etats-Unis, ce qui a encouragé l'instauration de lois pour lutter contre l'antivaccinalisme. Luc Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008 pour la co-découverte du virus du SIDA, constituant un faux argument d'autorité (pour les homéopathes et) les antivaccins, et qui malheureusement, verse régulièrement dans la pseudoscience, fait partie du comité consultatif scientifique de l'organisation.

Il estime que les maladies chroniques, qu'il juge en recrudescence chez les enfants américains, sont la conséquence de toxines environnementales telles que les métaux lourds, les pesticides, les vaccins et notamment, les ingrédients qu'ils qualifient de "toxiques" dans les vaccins.

Il est violemment antivaccin et son discours fourmille de mensonges, d'approximations, d'appel à l'ignorance, de cherry-picking, de malhonnêteté intellectuelle. Il s'oppose notamment à la vaccination contre le VPH, au moyen d'arguments largement biaisés, démontrant ainsi sa méconnaissance profonde de la science des vaccins.

Il utilise de nombreuses théories du complot pour accréditer ses thèses antivaccinales. Notamment, il accuse le CDC et la FDA, deux organismes en charge de surveiller, aux Etats-Unis, les médicaments, dont les vaccins, d'être corrompus.

Avec son association, il est l'un des plus gros pourvoyeurs de publicités antivax sur Facebook. 

La commission d’enquête sur la vaccination que RFK Jr était censée présider, sur demande du président américain Donald Trump, dont il est question dans la copie d'écran du blog Initiative Citoyenne n'a jamais vu le jour.

Il profite de l'épidémie de rougeole sur l'île de Samoa qui a éclaté fin octobre 2019, et qui a fait 63 morts (dont 55 enfants), 20 enfants dans un état critique et 4.357 cas de contamination [ces chiffres datent du 6 décembre 2019, date à laquelle ces lignes sont écrites - depuis lors, la situation a évidemment évolué], pour répandre mensonges et désinformations sur les réseaux sociaux. Il prétend que les experts du CDC, de l'OMS et d'autres autorités de santé publique n'ont pas compris comment appréhender l'épidémie, en sachant que RFK Jr n'a aucune formation en sciences des vaccins. Entre autres absurdités, il estime, à l'instar du Dr Jim Meehan, que c'est la vaccination contre la rougeole qui a provoqué l'épidémie, et non le virus "naturel" de la rougeole. 

Lors de la pandémie de COVID-19 (coronavirus), selon l'organisation Children's Health Defense, il existerait des milliers d'études scientifiques examinées par les pairs qui démontrent le lien entre technologies sans fil et de dangereux dommages corporels. Cependant, elle estime que la technologie de la 5G n'est pas la cause de la pandémie de Covid-19. Cette hypothèse aurait été lancée par les industriels ("Big Data" et "Big Telecom") afin de donner un prétexte à la censure de débats sur la 5G. 

Il essaie de diaboliser Bill Gates qui serait, selon lui, coupable de dommages et de morts partout dans le monde à cause des vaccins qu'il finance. Gates financerait la recherche de vaccins contre le virus afin de tuer la population. Il serait coupable d'un génocide mondial et voudrait avoir le contrôle dictatorial de la politique de santé mondiale. 

RFK Jr relaie les propos dénués de fondement de Luc Montagnier, selon lesquels le Sars-Cov-2 est issu d'une tentative de fabrication d'un vaccin contre le virus du SIDA dans le laboratoire de Wuhan.    

Il affirme que la vitamine C serait efficace contre le virus. Il estime que l'utilisation de vitamine C utilisée comme placebo dans des études, est utilisée pour masquer l'effet des bienfaits de l'hydroxychloroquine.  

En août 2020, RFK Jr prononce un discours à Berlin devant 38.000 personnes (chiffre officiel) au cours duquel il affirme que la pandémie en cours a été créée afin de permettre aux gouvernants du monde entier de contrôler leur population. Il affirme également qu'ils en ont profité pour "installer la 5G dans toutes les communautés". Au cours d'une interview menée par France Soir, il affirme "Je pense qu’il y a des gens qui pensent que la pandémie a été planifiée, que le virus a été fabriqué génétiquement, qu’il a été relâché accidentellement ou de manière planifiée, qu’il serait comme une arme." 

Par la même occasion, la branche européenne du site de RFK Jr, Children Health Defense, est inaugurée. La journaliste belge antivaccin Senta Depuydt en est la présidente. 

Le vaccin Gardasil - Les affirmations erronnées et anti-scientifiques de RFK JR - Partie 1

Le vaccin Gardasil - Les affirmations erronnées et anti-scientifiques de RFK JR - Partie 2

enlightenedPour aller plus loin

Qui est Robert Francis Kennedy Jr, star mondiale du mouvement anti-vaccin ? 

M

Joseph Mercola

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Joseph Mercola, ou Joe Mercola, est un ostéopathe américain. Il possède un site internet, très consulté, qui fournit une quantité considérable de fausses informations et de recommandations pseudoscientifiques. Il y vend également des produits "naturels", des compléments alimentaires, des vêtements bio, des livres, etc. Sa fortune dépasse les 100 millions de dollars. Il existe une version française de son site, dont les articles sont évidemment relayés par des antivaccins sur Facebook notamment.

Comme pour beaucoup de charlatans, toutes ses recommandations ne sont pas forcément toutes mauvaises (faire de l'exercice, manger sainement, etc.), mais certaines sont inutiles, voire dangereuses et en contradiction avec les recommandations issues de consensus scientifiques. En ce qui concerne la vaccination, il promeut l'idée que l'immunité de groupe est un supercherie, qu'une vaccination excessive entraîne un danger pour le développement cérébral, que les vaccins contre le VPH ne protègent pas réellement des cancers liés au VPH, etc. 

Son business lui permet de reverser une partie de sa fortune (plusieurs millions de dollars) à des associations antivaccins, comme le NVIC de Barbara Loe Fisher. Ces associations profitent de cette manne financière importante, tandis que lui, profite de l'intérêt que portent les antivaccins pour écouler ses produits "naturels".

Il profite de la pandémie de Covid19 pour dénigrer la future vaccination en prétendant notamment que celle-ci servira à traquer les gens, qu'elle modifiera l'ADN et qu'elle entraînera des maladies auto-immunes. Il en profite également pour faire la promotion de produits "naturels" pour prétendument "booster le système immunitaire". 

Joe Mercola : Célébrations de 23 ans de promotion de la charlatanerie et de la désinformation antivaccinale

"Santé naturelle" et mouvement antivaccin : le cas du Dr Joseph Mercola

enlightenedPour aller plus loin

[FR] Dictionnaire sceptique : Mercola

[EN] 15 ans de promotion du charlatanisme

Jim Meehan

 

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran légèrement retouchée

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Jim Meehan est un médecin antivaccin américain. Il est très populaire sur les réseaux sociaux auprès de la communauté antivaccin qui voit en lui un énième argument d'autorité. Pourtant, il ne possède aucune formation dans les domaines de la science qui s'intéressent de près à la vaccination. Il a une formation d'ophtalmologue. Il n'a aucune publication indexée sur PubMed et aucune publication n'est renseignée sur son site. Il n'a rien publié qui montre qu'il s'est sérieusement penché sur la littérature sur les vaccins. Cela ne le discrédite pas forcément dans le cadre d'une critique d'un article scientifique, mais cela ne lui donne aucune crédibilité pour aller à l'encontre du consensus scientifique issu de ceux qui sont familiers avec la littérature et qui comprennent les maladies infectieuses et les vaccins. Il peut donc être qualifié de "fausse autorité" car les antivaccins utilisent son titre de médecin pour appuyer leur pseudoscience.

Sur son site internet, il se présente comme entrepreneur, chef d'entreprise accompli et médecin. Il vend et créée des outils électroniques pour traiter des problèmes de santé.

Il prétend que la vaccination est une pseudo-science. Il pense qu'il vaut mieux contracter naturellement une maladie évitable par la vaccination plutôt que de se faire vacciner. Il pense que les ingrédients des vaccins ne sont pas sûrs. Il croit que le calendrier vaccinal américain agresse la santé des enfants. Il pense qu'une conspiration mondiale, chapeautée par "Big Pharma" cache des effets indésirables des vaccins.

Sur sa page Facebook, entre autres absurdités, il traite ses contradicteurs de suppôts de Satan et il qualifie la vaccination de rituel satanique.

Il profite de l'épidémie de rougeole sur l'île de Samoa qui a éclaté fin octobre 2019, et qui a fait 63 morts (dont 55 enfants), 20 enfants dans un état critique et 4.357 cas de contamination [ces chiffres datent du 6 décembre 2019, date à laquelle ces lignes sont écrites - depuis lors, la situation a évidemment évolué], pour répandre mensonges et désinformations sur les réseaux sociaux. Il prétendait notamment que les enfants ayant subis des dommages ou décédés l'ont été à cause d'interventions médicales (et donc pas à cause du virus de la rougeole). Ainsi, à l'instar de RFK Jr, il prétend notamment que c'est le vaccin ROR (rougeole - oreillons - rubéole), administrés à ces enfants, qui les a infecté. 

A cette occasion, il a également soutenu Edwin Tamasese, un activiste antivaccin qui a largement contribué à inciter les samoans à ne pas se faire vacciner à coup de propagande et de désinformations. Edwin Tamasese est un cultivateur de noix de coco (!) samoan qui n'a aucune formation scientifique. Il se prend pour un praticien holistique. Il a lui aussi continué à désinformer, même en pleine épidémie, ce qui lui a valu d'être arrêté, puis relâché, par la police.

Lors de la pandémie de COVID-19 (coronavirus), il explique que "les entités impliquées dans dans la promotion et le business de la livraison ritualiste de vaccins à tous les enfants du monde, Bill et Melinda Gates, sont profondément liées aux personnes et organisations condamnées, inculpées ou présumées impliquées dans la traite d'êtres humains, de maltraitances sexuelles sur enfants et d'autres atrocités prédatrices perpétrées contre les femmes et les enfants."

Entre autres absurdités, il se lance dans une comparaison loufoque entre Anthony Fauci, célèbre immunologiste américain et porte-parole de la task force de l'administration Trump dans le cadre de la lutte contre le Sars-Cov-2, et Satan. Ainsi, il explique que sur une photo, Fauci lève deux doigts de la main droite, à la manière de Baphomet, représentation de Satan. Il explique qu'il peut s'agit d'une "manifestation subconsciente d'un geste fréquemment répété" qui "expose les sombres secrets et les agendas cachés de l'homme".

Plus globalement, il attaque violemment ce scientifique en l'accusant entre autres d'être payé et d'avoir des conflits d'intérêts avec l'industrie pharmaceutique. Il partage une pétition qui appelle à son licenciement et l'accuse de pratiquer une "pseudo-science de la compréhension du système immunitaire".

Il explique que la fermeture ds écoles au cours de cette pandémie est l'occasion pour les parents delibérer leurs enfants de "l'endoctrinement de l'école publique, de l'humanisme laïque, de l'histoire révisionniste, et du conditionnement conformiste qui empoisonne leurs esprits, détruisent leur pensée critique". Il poursuit en invitant les parents à protéger leurs enfants de sociopathes maléfiques qui s'attaquent à leur corps et leur esprit. Ainsi, en guide de première leçon, il invite à lire ... la Bible. La seconde leçon est une image représentant une femme pointant un doigt vers le texte "Bill Gates est plus dangereux que le coronavirus".

Initiative Citoyenne relaie une diatribe anti-vaccin de Jim Meehan

Discours du Dr Jim Meehan : analysons ses affirmations

enlightenedPour aller plus loin

[EN] L'épidémie de rougeole à Samoa a t'elle été fabriquée ?

[EN] Épidémie de Rougeole à Samoa - les négationnistes de la vaccination causent du tort aux enfants

[EN] Les horreurs du médecin

 

Dave Mihalovic

 

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Dave Mihalovic est un médecin naturopathe. Il se qualifie de "chercheur en vaccins", mais ne possède aucune compétence dans les domaines de la science qui s'intéressent à la vaccination. D'ailleurs, il n'a aucune publication scientifique à son actif.

Il répand mensonges et désinformations sur les réseaux sociaux notamment. Entre autres, un article qu'il a rédigé dans lequel il posait des questions censées laisser sans voix les personnes favorables à la vaccination a dû provoquer quelques crises de fous rires parmi ceux qui aiment la science.

Il ressasse de vieux mythes antivaccinaux maintes fois débunkés comme par exemple le fait que la vaccination n'a pas permis la réduction l'incidence des maladies infectieuses. Malheureusement, la vaccination n'est pas son seul sujet de désinformation puisqu'il aime évoquer les thérapies contre le cancer. Il use de théories du complot pour essayer d'accréditer ses thèses.

Qui est Dave Mihalovic ?

Neuf questions, neuf réponses ?

Quand les anti-vaccins soutiennent que les maladies ont été éradiquées grâce à l'hygiène et non aux vaccins

enlightenedPour aller plus loin

[EN] Preuve irréfutable qui montre que les activistes antivaccins n'ont aucune connaissance

Neil Z. Miller

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Neil Z. Miller est journaliste et directeur de l’organisation antivaccin « ThinkTwice Global Vaccine Institute ». Il a un diplôme en psychologie et rien ne semble faire penser qu'il possède de quelconques compétences particulières pour parler de la vaccination. Il a écrit plusieurs livres antivaccins. 

Il a également "publié" une "étude" qui essaie de faire croire que les enfants recevant plusieurs vaccins simultanément ont plus d'effets secondaires graves. Sauf que les données sur lesquelles il se base ne sont pas fiables.

Il a publié une étude avec son collègue Gary Goldman, informaticien, aussi incompétent que lui en matière de vaccination, qui essaie de faire croire que les pays qui vaccinent le plus, ont les plus hauts taux de mortalité infantile. Cette étude n'est évidemment pas valide.

Vaccins & mort subite du nourrisson : Initiative Citoyenne se noie dans la pseudoscience

enlightenedPour aller plus loin

[FR] Le danger des vaccinations multiples

O

Tetyana Obukhanych

 

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Tetyana Obukhanych est docteur en immunologie. A ce titre, elle est utilisée par la communauté antivaccin comme argument d'autorité pour essayer de discréditer la vaccination. 

Il faut cependant noter que rien n'indique qu'elle ait été chercheuse post-doctorante à Harvard (elle n'y a publié aucune étude). Elle n'est plus chercheuse à Stanford. Sauf erreur, elle ne travaille plus dans le domaine de l'immunologie. 

Elle n'a publié que huit articles dans sa carrière. Deux d'entre eux ne concernent pas les vaccins. Le seul article dans lequel elle apparaît comme la personne ayant fait l'essentiel des recherches est un article pro-vaccin. Trois articles où elle apparaît comme co-auteur soutiennent l'utilisation des vaccins. 

Elle pense que l'homéopathie a un réel effet propre. Elle a rédigé un livre antivaccin sur Kindle.  

Bien qu'elle possède un diplôme en immunologie, ses compétences en la matière sont au mieux très limitées, voire franchement médiocres. Elle n'hésite d'ailleurs pas à remettre en cause de larges pans de l'immunologie, en apportant des preuves extrêmement légères et/ou qui la contredisent. Elle est connue pour les cherry-pickings auxquels elle a recours pour essayer de justifier ses opinions.

Tetyana Obukhanych - un nouvel appel fallacieux à l'autorité

Cherry-picking antivaccin et amnésie immunitaire suite à la rougeole

enlightenedPour aller plus loin

[FR] Tetyana Obukhanych - Docteur Es Bullshit Antivaxx

P

Lawrence Palevsky

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

C'est un pédiatre "holistique" antivaccin américain. Il pratique la pédiatrie "intégrative" en usant de thérapies charlatanesques comme l’acupuncture, la médecine chinoise, la chiropraxie, l'osthéopathie, la thérapie cranio-sacrée, l'homéopathie, les huiles essentielles, etc.  

Il essaie de faire croire que les enfants doivent souffrir, que les souffrances ne doivent pas être soulagées, et que les enfants doivent être "autorisés à être malade", car agir autrement ne serait pas naturel et les empêcheraient de "nettoyer" et de "soigner" correctement leurs organismes. Cette opinion du Dr Palevsky est franchement perverse et dangereuse. En fait, il essaie de remettre en cause les bases même de la médecine, sans pour autant apporter la moindre consistance à ses arguments. Ainsi, il fait partie de ces charlatans qui nient la théorie des germes.

Il diffuse beaucoup de désinformations médicales via ses newsletters et son compte Facebook notamment. Il promeut la rumeur maintes fois débunkée, selon laquelle la vaccination cause l'autisme. Il use de son statut de médecin, de pédiatre, pour se faire passer pour un expert en vaccins et ainsi décourager quiconque à vacciner avec l'appui de mensonges, de désinformations et d'arguments pseudo-scientifiques. Notamment, en 2020, devant la Législature du Connecticut, il n'a pas hésité à ressasser les vieux mythes antivaccinaux dont certains pourraient être réfutés par un étudiant de niveau lycée, preuves si il en fallait encore, de son ignorance totale vis-à-vis de la science des vaccins.

Bien qu'il mette en danger les personnes qui suivent ses recommandations, il est toujours autorisé à exercer au nom de la liberté d'expression.

Le Dr Lawrence Palevsky : un pédiatre antivaccin, source infinie de désinformation

Les médecins anti-vaccins tels que le Dr Lawrence Palevsky devraient tous perdre leurs licences médicales

enlightenedPour aller plus loin

[EN] Qui est Lawrence Palevsky ?

[EN] Encyclopédie des 'loons' américains : Lawrence Palevsky

S

Robert (Bob) Sears

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

C'est un pédiatre anti-vaccin américain. Il est relativement célèbre aux Etats-Unis en raison, précisément, de son antivaccinalisme féroce (contrairement à ce que prétend la copie d'écran issue du blog Initiative Citoyenne) et ses recommandations non-fondées sur la science. Il prétend que les vaccins causent l'autisme. Il affirme aussi que les vaccins provoquent une sur-stimulation du système immunitaire, ce qui entraînerait des troubles auto-immuns, en se basant sur une étude rétractée de Anthony Mawson.

Il a initié le business florissant des dispenses médicales en Californie pour permettre de contourner l'obligation vaccinale en Californie.

Bien qu'il paraisse moins cinglé que certains médecins antivaccins s'adonnant à des pratiques pseudo-médicales non éprouvées, il a été empêché d'exercer pour cause de mauvaise tenue des dossiers et fourniture de dispenses de vaccination sans examen correct du patient.

Il est apparu dans le fraudumentaire (contraction de fraude et de documentaire) Vaxxed, produit par Del Bigtree et réalisé par Andrew Wakefield. Il a écrit un livre antivaccin qui a eu un tel succès aux Etats-Unis, qu'il a contribué à une baisse de la couverture vaccinale.

Les médecins anti-vaccins tels que le Dr Lawrence Palevsky devraient tous perdre leurs licences médicales

Comment j'ai fait taire mon médecin au sujet des vaccins ?" La science en rigole encore. Portrait de Bob Sears.

Épidémies de rougeole et mouvement anti-vaccin

enlightenedPour aller plus loin

[EN] Qui est le Dr. Bob Sears ?

[EN] La licence médicale de Bob Sears en sursis

[EN] Faire du business sur la peur : le danger du Dr Sears

Viera Scheibner

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Contrairement à ce que la copie d'écran tirée du blog d'Initiative Citoyenne souhaite sans doute faire croire : Viera Scheibner est bien docteur. Mais pas en médecine. C'est un docteur en micro-paléontologie slovaco-australienne à la retraite. Elle n'a aucune formation qui puisse la faire passer pour compétente dans les domaines d'études de la vaccination.

Elle essaie de faire croire que les amibes, micro-organismes causant une infection parasitaire chez l'homme, contaminent les vaccins. Mais pas que. Entre autres, elle estime que les vaccins ne fonctionnent pas et qu'ils sont responsables du syndrome de la mort subite du nourrisson.

Elle faisait partie des contributeurs à la revue Medical Veritas, publiée de 2004 à 2008, dont l'éditeur en chef était Gary Goldman, et qui comptait aussi dans ses rangs Andrew Wakefield notamment. Cette revue est connue pour adopter des positions antivaccinales et négationnistes du lien entre VIH et SIDA.

Qui est Viera Scheibner ?

enlightenedPour aller plus loin

[EN] L'impact du lobbying de l'antivaccination

Christopher Shaw

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Christopher Shaw est un neuroscientifique et professeur au département d'ophtalmologie de l'Université de Colombie-Britannique, au Canada. Il siège au conseil consultatif scientifique du Children's Medical Safety Reserach Institute (CMSRI), bien qu'il ne renseigne pas ce conflit d'intérêt. Le CMSRI est un institut de "recherche" antivaccin fondé et financé par la famille Dowskin.

Il a collaboré sur plusieurs articles avec sa collègue du département d'ophtalmologie, Lucija Tomljenovic et avec Yehuda Shoenfeld, tout deux également financés par le CMSRI.

Il se fait régulièrement remarquer pour ses papiers rétractés à cause d'une méthodologie hautement biaisée et franchement risible. Ainsi, il publie régulièrement dans des revues prédatrices, c'est-à-dire, des revues qui ne se soucient pas de la qualité, ni de l'intégrité scientifique. Les études y sont publiées rapidement et sans contrôle approfondi du contenu scientifique.

Il est l'une des figures emblématiques de ce que les anglophones appellent la "junk science", c'est-à-dire de la "science-poubelle", de la mauvaise science, de la science à la méthodologie extrêmement douteuse.

Il est populaire parmi la communauté antivaccin car il constitue un argument d'autorité pour essayer de légitimer la science antivaccinale. Il fut notamment interviewé dans le film de propagande antivax One More Girl.

Il est même accusé de fraude scientifique pour l'étude rétractée dans laquelle il a injecté des niveaux élevés d'aluminium à des souris pour essayer de démontrer que les adjuvants aluminiques des vaccins sont neurotoxiques et impliqués dans les troubles du spectre autistique.

Torture de souris, de données et de chiffres au nom de la pseudoscience antivaccinale

Les adjuvants aluminiques : en route vers le cherry-picking

enlightenedPour aller plus loin

[EN] Aluminium dans les vaccins - un nouveau papier dément les affirmations antivax

[EN] Christopher Shaw et Lucija Tomljenovic, de la désinformation antivax souvent rétractée

[EN] Le pseudo-scientifique antivaccin Christopher Shaw rétracté - informations choquantes

[EN] Des scientifiques (hum hum) antivaccins republient un article rétracté

[EN] Pseudoscience antivaccinale - Shaw, Tomljenovic, et le vaccin contre le tétanos

[EN] Le Gardasil, vaccin prévenant des cancers, est le plus grand scandale médical - non

[EN] L'université de Colombie-Britannique répond à la rétractation des études antivaccinales de Shaw et Tomljenovic

[EN] Etudes antivaccinales rétractées - Shaw et Tomljenovic perdent encore

[EN] Etudes antivaccinales sur le vaccin contre le VPH rétractée - Shaw et Tomljenovic sont de retour

Yehuda Shoenfeld

Ce qu'en dit le blog Initiative Citoyenne

Copie d'écran

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Yehuda Shoenfeld est immunologiste et dirige un centre de maladies auto-immunes. Il siège au conseil consultatif scientifique du Children's Medical Safety Reserach Institute (CMSRI). Il s'agit d'un institut de "recherche" antivaccin financé par la famille Dowskin.

Il affirme avoir découvert une nouvelle maladie auto-immune associée au vaccin - l'ASIA. Selon l'avis de scientifiques qui ont étudié ce concept, il peut être qualifié de fourre-tout nébuleux, de concept bidon, de concept charlatanesque et même d'arnaque.

Il publie beaucoup d'études dans des revues prédatrices, c'est-à-dire, des revues qui ne se soucient pas de la qualité, ni de l'intégrité scientifique. Les études y sont publiées rapidement et sans contrôle approfondi du contenu scientifique. Aucune de ses études sur l'ASIA ne figure dans des revues à fort impact.

Il a publié une étude rétractée sur le lien entre le vaccin contre le VPH et l'insuffisance ovarienne prématurée (à laquelle ont également participé les "chercheurs" antivaccins Lucija Tomljenovic et Christopher Shaw).

Il a été élu au sein de l'académie israélienne des sciences et lettres pour des raisons politiques et financières. Sa "recherche" antivaccinale, sa notoriété au sein de la communauté antivaccin et l'abondance d'articles scientifiques auxquels son nom est associé, en fait une figure d'autorité idéale pour les antivaccins, comme constaté dans la copie d'écran tirée du blog d'Initiative Citoyenne.

Qui est Yehuda Shoenfeld ?

Pourquoi l'académie israélienne des sciences et lettres a t'elle élu le charlatan antivaccin Yehuda Shoenfeld dans ses rangs ?

enlightenedPour aller plus loin

[EN] Une association médicale israélienne interpelle Yehuda Shoenfeld au sujet des vaccins

[EN] Le mythe des syndromes auto-immuns induits par les adjuvants

T

Lucija Tomljenovic

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Elle est chercheuse au département d'ophtalmologie de l'Université de Colombie-Britannique. Elle siège au conseil consultatif scientifique du Children's Medical Safety Reserach Institute (CMSRI). Il s'agit d'un institut de "recherche" antivaccin financé par la famille Dowskin.

Elle a collaboré sur plusieurs articles avec sa collègue du département d'ophtalmologie, Christopher Shaw et avec Yehuda Shoenfeld, tout deux également financés par le CMSRI.

Elle se fait régulièrement remarquer pour ses papiers rétractés à cause d'une méthodologie hautement biaisée et franchement risible. Ainsi, elle publie régulièrement dans des revues prédatrices, c'est-à-dire, des revues qui ne se soucient pas de la qualité, ni de l'intégrité scientifique. Les études y sont publiées rapidement et sans contrôle approfondi du contenu scientifique.

Elle est l'une des figures emblématiques de ce que les anglophones appellent la "junk science", c'est-à-dire de la "science-poubelle", de la mauvaise science, de la science à la méthodologie extrêmement douteuse.

Elle a participé à l'étude dans laquelle Christopher Shaw est accusé de fraude scientifique pour l'étude rétractée dans laquelle il a injecté des niveaux élevés d'aluminium à des souris pour essayer de démontrer que les adjuvants aluminiques des vaccins sont neurotoxiques et impliqués dans les troubles du spectre autistique.

Torture de souris, de données et de chiffres au nom de la pseudoscience antivaccinale

Les adjuvants aluminiques : en route vers le cherry-picking

enlightenedPour aller plus loin

[EN] Aluminium dans les vaccins - un nouveau papier dément les affirmations antivax

[EN] Christopher Shaw et Lucija Tomljenovic, de la désinformation antivax souvent rétractée

[EN] Le pseudo-scientifique antivaccin Christopher Shaw rétracté - informations choquantes

[EN] Des scientifiques (hum hum) antivaccins republient un article rétracté

[EN] Pseudoscience antivaccinale - Shaw, Tomljenovic, et le vaccin contre le tétanos

[EN] Le Gardasil, vaccin prévenant des cancers, est le plus grand scandale médical - non

[EN] L'université de Colombie-Britannique répond à la rétractation des études antivaccinales de Shaw et Tomljenovic

[EN] Etudes antivaccinales rétractées - Shaw et Tomljenovic perdent encore

[EN] Etudes antivaccinales sur le vaccin contre le VPH rétractée - Shaw et Tomljenovic sont de retour

W

Andrew Wakefield

La présentation de Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Andrew Wakefield est un ancien médecin totalement discrédité qui a perdu sa licence médicale après s'être rendu coupable de pratiques frauduleuses et contraires à l'éthique.

Wakefield est connu pour sa contribution à une étude de 1998 basée sur 12 enfants autistes, qui impliquait une relation causale entre le vaccin ROR et l'autisme. Pendant qu'il préparait cette étude, Wakefield a secrètement reçu 400.000£ de la part d'avocats et planifiait de commercialiser son propre vaccin contre la rougeole. Il ne fit pas mention de ce conflit d'intérêts.

Plus tard, Wakefield déclara publiquement que le vaccin ROR devrait être abandonné en faveur de trois injections individuelles administrées à un an d'intervalle. La perte de confiance du public dans le ROR résultant de cet événement a mené à une chute du taux de vaccination passant de plus de 90% à 80%. Les cas de rougeole ont considérablement augmenté.

L'étude de Wakefield s'est révélée être frauduleuse. Ses résultats n'ont jamais pu être répliqués.

Wakefield est un personnage extrêmement populaire dans la communauté antivaccin. Il a réalisé les films de propagande antivaccinale Vaxxed : From Cover-Up To Catastophe & Vaxxed II : The People's Truth. Del Bigtree a produit ces films.

Il profite de la pandémie de Covid19 pour continuer à désinformer gravement sur la vaccination, notamment lors d'un sommet sur la liberté thérapeutique auquel un autre activiste antivaccin très connu aux Etats-Unis, Robert Kennedy Junior, est également apparu. Ces discours, largement relayés par la communauté antivaccin, qui incitent les parents à se méfier de la vaccination font craindre des conséquences potentiellement graves, d'autant plus que la pandémie de Covid19 a provoqué une baisse de la couverture vaccinale à cause de la crainte des parents de contracter la Covid19 lors de la visite chez le pédiatre.

Etudes antivax rétractées - L'ultime liste de la pseudoscience et des biais

Vaccins et autisme - la science affirme qu'ils ne sont pas liés

enlightenedPour aller plus loin

[FR] Vaxxed fumisterie

[FR] Les négateurs de la Covid-19 et le mouvement antivaccinal : une alliance malsaine

[EN] Vaxxed - Un guide vers le film frauduleux de Andrew Wakefield

[EN] Andrew Wakefield : l'enquête sur la fraude

[EN] Qui est Andrew Wakefield ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Baba 18/04/2020 19:28

Les "listes" c'était dans la Gestapo.