Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Conspirations médiatiques : Initiative Citoyenne utilise le décès de Martin Gore pour diffuser sa propagande

Le docteur Martin Gore, 67 ans, célèbre cancérologue, est décédé peu de temps après qu'il se soit fait administrer un vaccin contre la fièvre jaune.

Le Times précise qu'il a souffert d'une défaillance organique après l'administration du vaccin, bien que la cause exacte du décès ne soit pas encore connue.

Le NHS recommande la vaccination contre la fièvre jaune aux voyageurs qui partent vers des destination où la maladie sévit, l'Afrique sub-saharienne, l'Amérique du Sud, l'Amérique Centrale et les Caraïbes.

La vaccination n'est pas toujours recommandée pour les personnes suivantes :

- Les personnes de plus de 60 ans,

- Les personnes au système immunitaire affaibli, dont ceux infectés par le VIH,

- Les personnes allergiques à un ingrédient du vaccin (l’œuf par exemple),

- Les personnes souffrant d'une maladie du thymus.

Le NHS précise que les rares effets secondaires sont susceptibles de toucher le cerveau ou des organes. Ces effets surviennent moins de 10 fois par million de doses administrées.

Ces risques sont connus : le site Vaxinfopro, en 2004, publiait déjà :

"Entre 1996 et 2002, dans les suites d’ une primo-vaccination contre la fièvre jaune (3 à 5 jours après administration), 18 cas d’ infection généralisée par le virus vaccinal ont été rapportés (7 cas certains, le reste considéré comme cas probables) avec défaillance de plusieurs organes et décours fatal dans 8 cas. Cet effet indésirable « viscérotrope » n’a plus été décrit. Il doit être comparé à un total de plus de 400 millions de vaccinations à travers le monde durant la même période. Ces personnes concernées n’avaient pas de problèmes immunitaires connus et étaient en bon état général de santé.
L’estimation du risque diverge selon les circonstances :
- Etats-Unis : 1/200.000 – 300.000 doses ; le risque apparaît élevé principalement chez les plus âgés, bien que ces données soient basées sur un très petit échantillon : estimation 1/1.000.000 <60 ans, 1/100.000 pour le groupe des 60 – 69 ans et 1/30.000 > 70 ans."

"... Annuellement, 3.000 cas [de fièvre jaune] sont ainsi rapportés à l’OMS, mais cet organisme estime à 200.000 le nombre de personnes infectées chaque année, dont 30.000 décèdent ..."

Évidemment, Initiative Citoyenne, via un article copié-collé d'un autre site promouvant des théories pseudo-scientifiques, s'empresse de sauter sur la brèche.

"Jusqu’à présent, les médias américains ont complètement obscurci l’histoire dans un effort supplémentaire visant à faire taire toute vérité sur les dangers mortels des vaccins."

"En vérité, les vaccins tuent des gens , mais les médias américains dirigés par les CDC prétendent que personne ne meurt des vaccins dans le but d’induire délibérément le public en erreur, ce qui ferait encore plus de victimes par suite de blessures causées par les vaccins ."

Pourtant, la très célèbre chaîne américaine CNN en parle : "Leading cancer expert dies suddenly following routine yellow fever vaccination"

"La BBC ment sur le décès du médecin, affirmant que «la cause du décès est inconnue» et élimine le mot «vaccin» de son titre."

"La BBC affirme même à tort que «la cause de son décès n’est pas connue». Nous nous demandons ce que penserait le Dr Gore s’il savait que la BBC profite de sa mort pour promouvoir davantage de vaccins qui tueront plus de personnes tout en les enterrant. la vérité sur les risques graves associés aux vaccins."

L'autopsie du corps n'ayant pas été réalisée, la cause du décès n'a pu encore être confirmée. Il y a peut-être d'autres éléments qui peuvent expliquer le décès. La BBC prend donc des précautions pour ne pas colporter des informations erronées. Si le titre ne mentionne effectivement pas le mot "vaccin", il y est largement fait mention dans le corps de l'article (le mot "vaccine" ou "vaccination" y est mentionné 9 fois).

L'article de Initiative Citoyenne se trompe de cible. Il est connu que ce vaccin peut provoquer des effets secondaires graves. Ils restent cependant rares. Ce n'est pas parce qu'un célèbre cancérologue en a subi les frais qu'il faut omettre le contexte de cette vaccination (et sa balance bénéfices-risques, largement en faveur des bénéfices).

Et ce n'est pas parce la BBC ne mentionne pas "vaccin" dans son titre qu'ils tentent de cacher quoi que ce soit, d'autant que d'autres médias britanniques, moins prudents, évoquent très largement ce décès en utilisant le mot "vaccin" dans leur titre.

On mentionnera aussi la diffusion sur le compte Facebook de Initiative Citoyenne, le jour même de la diffusion de cet article sur leur blog, d'une interview d'Henri Joyeux qui déclare notamment "85% des chimiothérapies sont dangereuses et inutiles". Martin Gore, cancérologue reconnu, aurait peu apprécié. Initiative Citoyenne n'en n'est pas à une contradiction près.

Enfin, profiter de ce décès pour jeter le discrédit sur la vaccination en général est désinformateur, stupide et malhonnête.

A l'image de Initiative Citoyenne ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article