Ceci n'est pas Initiative Citoyenne

Richard Pan, victime de menaces de mort, de racisme et de harcèlement de la part des antivaccins

Qui est Richard Pan ?

Récemment, une vidéo sur Facebook le montrait, dans une rue près du Capitole de l’État de Californie aux Etats-Unis, agressé par un antivaccin qui le poussait dans le dos par surprise. Il en est heureusement ressorti indemne.

Richard Pan est un pédiatre de formation qui continue d'exercer la médecine, même après avoir été élu en politique. En 2010, il est élu à la législature de l’état de Californie pour y représenter le comté de Sacramento. Il a introduit son premier projet de loi en 2012 pour exiger que les parents qui sollicitent une dispense de vaccination pour leurs enfants reçoivent d'abord des informations sur la vaccination de la part d'un prestataire de soins agréé.

Trois ans plus tard, après une grave épidémie de rougeole à Disneyland, Pan a cherché à faire évoluer la législation (qui était assez floue dans l'état de Californie notamment) en voulant se débarrasser des dispenses pour croyances personnelles, et ne garder que les dispenses pour raisons médicales.

La réaction des antivaccins a été rapide et terrifiante.

La violence du mouvement antivaccinal

La communauté antivaccin a réagit en comparant Pan à Adolph Hitler et en l'accusant de violer les lois de Nuremberg. Ils ont manifesté devant le Capitole de l’État de Californie. Sur les réseaux sociaux, ils ont multiplié les théories complotistes et les discours racistes et violents pour réclamer sa pendaison pour trahison.

Un site internet, dont l'url est son prénom et son nom notamment, le diffame gravement en l'accusant d'être un criminel, un menteur, un guignol payé par BigPharma, un corrompu. L'image d'un des articles montre Pan photoshoppé en Joker des films de Batman, avec une énorme seringue à la main. Il est accusé d'avoir instauré une tyrannie médicale en Californie. Certains de ces articles, gravement diffamatoires, sont écrits par Mike Adams, propriétaire du site NaturalNews, site spécialisé dans la diffusion de fake news (antivax, chemtrails, aspartame, OGM, etc), de théories du complot et la promotion de médecines alternatives. 

Une collaboratrice de Pan explique qu'il a reçu des menaces de morts et qu'il est victime de harcèlement par téléphone. Y compris à son cabinet et son épouse en est victime également. Certains antivaccins qui manifestent portent des T-shirts avec une image de sa tête couverte de tâches de sang. Ils le harcèlent lorsqu'il est présent lors d’événements dans la ville. 

Richard Pan dénonce aussi le vitriol des avocats anti-vaccins, comme Robert Kennedy Jr, négationniste de la science, qui avait pour objectif de faire échouer son projet de loi, en vain. Pan accuse RFK Jr d'encourager les menaces des antivaccins. Outre, bien sûr, la désinformation et les mensonges à propos des vaccins.

Malgré cela, la loi est passée.

Richard Pan n'est pas le seul à subir la violence et le racisme des antivaccins. Dorit Rubinstein Reiss, professeur de droit à l'Université de Californie, experte en politique de santé publique, a dû annuler un forum à l'Université de Loma Linda en août 2019 par craintes de perturbations de la part d'antivaccins. Un article publié il y a quelques mois montrait déjà que Dorit Rubinstein avait été gravement injuriée sur Facebook.

Richard Pan poursuit le travail

Après que la loi interdisant les dispenses pour croyances personnelles soit passée, il y a eu une augmentation drastique des dispenses pour raisons médicales. A San Diego, il a été démontré qu'un seul médecin était à l'origine du tiers des dispenses pour raisons médicales de toute la ville. Le nouveau projet de loi qui doit entrer en action vise à créer une demande de dispense standardisée à l'échelle de l’état.

Scott Wiener, co-auteur du projet de loi explique que Pan a remarqué que des médecins émettaient de fausses dispenses. Il déclare : "Il a poursuivi le travail en sachant que ce ne serait pas facile et que les anti-vax le prendraient à nouveau pour cible, le diaboliseraient et le harcèleraient. Mais il se soucie de la santé des enfants et il l'assume. Je respecte vraiment ça."

"Je me souviens que nous discutions sur le fait que grâce aux vaccins, nous ne reverrions plus jamais certaines maladies dans notre carrière de médecin", a déclaré Pan. "Pourtant, à la même époque, en 1991, j'alternais à  Philadelphie avec le service de santé publique des États-Unis et il y avait une épidémie de rougeole. Neuf enfants sont morts."

Mème typiquement antivaccin, raciste et idiot. Ils semblent détester les asiatiques. Et les juifs. Et tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Les intimidations et la violence continuent

L'attaque subie par Richard Pan révèle que, les antivaccins, comme Kenneth Austin Bennett, son auteur, n'ont rien. Aucune science ne supporte leurs croyances. Aucune logique. Rien. Il ne leur reste que la violence.

L'attitude de Kenneth Austin Bennett est immonde. Sur sa page Facebook, il se vante d'avoir poussé Richard Pan et poursuit sa campagne odieuse de dénigrement. Tous les antivaccins devraient condamner les agissements de Kenneth Austin Bennett. Au lieu de cela, ils continuent de se livrer à un déferlement de propos haineux dans les commentaires et à du racisme envers Pan notamment.

Il est très rare que des pro-vaccins s'emploient à menacer quelqu'un. Parce qu'ils ont des arguments, des données scientifiques nombreuses et solides, des faits. Ils n'ont pas besoin de faire usage de la violence, du mensonge et du racisme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article